Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a appelé mercredi à établir un «nouvel ordre mondial» basé sur la justice, face à «la décadence du capitalisme» qui se trouve, selon lui, «dans une impasse».

Publié le 11 janv. 2012
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Nous observons que le système capitaliste se trouve en décadence, en divers endroits, il se retrouve dans une impasse», a affirmé le président iranien lors d'une conférence donnée à l'université de La Havane, quelques heures après son arrivée à Cuba pour une visite de 24 heures, dans le cadre d'une tournée régionale.

Mahmoud Ahmadinejad a jugé nécessaire l'établissement d'un «ordre nouveau, d'un nouveau regard, qui respecte tous les êtres humains, basé sur la justice».

«Nous devons nous tenir éveillés, en alerte, si nous ne préparons pas nous-mêmes le nouvel ordre du monde, ce sont les héritiers des esclavagistes et les capitalistes qui nous imposeront un nouveau système», a ajouté le président iranien qui a reçu un diplôme honoris causa de Sciences politiques de l'université de La Havane.

Sans aborder explicitement le problème du programme nucléaire de son pays, le président iranien a concentré ses attaques sur les grands pays capitalistes et notamment les États-Unis.

«Aujourd'hui, le seul recours qui reste au capitalisme, c'est de le tuer, c'est un système qui a échoué, en décadence», a-t-il jugé.

«Ceux qui font la guerre dans l'unique but de gagner les élections présidentielles aux États-Unis, en tuant des milliers et des millions de personnes, ont le coeur totalement vide d'amour et d'affection pour leur prochain», a-t-il ajouté.

«Notre tâche commune, notre mission et notre défi, c'est de faire tous nos efforts pour que s'établisse la justice», a conclu le président iranien.