Onze membres présumés du cartel de la drogue de La Familia (La Famille) sont morts dans des affrontements avec des policiers vendredi dans l'État mexicain de Jalisco, a annoncé samedi la Police fédérale, qui a en outre procédé à 36 arrestations.

Publié le 28 mai 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

La Familia a été «fortement affaiblie» par cette opération réalisée dans le village de Las Lomas, qui a aussi permis la saisie d'un énorme arsenal, comprenant notamment près d'une centaine d'armes à feu, a affirmé en conférence de presse, Facundo Rosas Rosas, commissaire général de la police fédérale.

Les forces de l'ordre avaient découvert la tenue d'une réunion de groupes armés liés au cartel ce vendredi, au cours d'une enquête sur l'agression d'un appareil de la police fédérale mardi, a-t-il précisé.

Selon lui, les trafiquants de drogue présumés préparaient «une attaque contre le groupe nommé "Les Chevaliers templiers" avec lequel ils sont en conflit depuis la rupture de la direction criminelle (de la Familia) en décembre 2010».

En mars, «les Chevaliers templiers» ont annoncé leur création dans l'État mexicain du Michoacan, voisin de Jalisco, sur les cendres de «La Familia», décapitée en décembre par la mort de l'un de ses deux chefs, Nazario Moreno, dans une fusillade avec la police.

La Familia reste cependant l'un des cartels les plus puissants du Mexique, en conflit dans plusieurs régions avec les «Zetas» pour le contrôle du marché local et du trafic vers les États-Unis, premier consommateur mondial de cocaïne.

La guerre entre les sept cartels de la drogue a fait plus de 37 000 morts au Mexique, entre règlements de compte et affrontements avec les forces de l'ordre, depuis l'arrivée au pouvoir du président Felipe Calderon fin décembre 2006.