Les immigrés clandestins mexicains aux États-Unis ont été jusqu'ici 82 341 à bénéficier du programme de rapatriement volontaire, mis en place pendant l'été à la frontière en 2004 par les deux gouvernements, a annoncé dimanche le ministère mexicain des Affaires étrangères.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Ils ont été 18 465 en 2008, a précisé le ministère, indiquant que le programme 2009 avait commencé le 21 août.

Ce programme offre aux immigrants clandestins arrêtés aux États-Unis près de la frontière un rapatriement aérien gratuit depuis l'aéroport de Tucson, en Arizona, jusqu'à Mexico puis leur lieu de départ.

Le programme 2009 prévoit deux vols quotidiens.

Cette mesure vise à «réduire les pertes de vies humaines pendant la période de grande chaleur dans le désert et à combattre en même temps les réseaux du trafic de personnes dans cette zone de la frontière», explique le ministère mexicain.

La frontière de l'Arizona, désertique, est devenue un point de passage de recours pour les clandestins mexicains depuis le renforcement des contrôles américains aux points les plus courus, comme la Californie.

Les clandestins appréhendés aux États-Unis et qui ne veulent pas bénéficier du programme sont emprisonnés par les services d'immigration, pour être éventuellement rapatriés plus tard selon la législation américaine en vigueur, a rappelé le ministère mexicain.

Le nombre de Mexicains émigrés aux États-Unis est estimé à quelque 12 millions, dont la moitié de clandestins. Les dollars qu'ils envoient à leurs familles représentent la deuxième source nationale de devises du Mexique, derrière le pétrole et devant le tourisme.