Le centre et l'est de Cuba ont été placés en état d'alerte cyclonique en prévision du passage dimanche de l'ouragan Paloma qui ne cessait vendredi de gagner en puissance, ont indiqué les médias cubains.

Mis à jour le 7 nov. 2008
AGENCE FRANCE-PRESSE

 

La phase d'alerte cyclonique a été décrétée pour les huit provinces du centre et de l'est de Cuba, de Sancti Spiritus à Guantanamo. Cette phase permet de procéder à des évacuations préventives dans les zones susceptibles d'être inondées, a indiqué la Défense civile, citée par l'agence nationale AIN.

Plus de 39 000 étudiants se trouvant dans des camps de vacances dans la province orientale d'Holguin et 25 000 autres dans la province de Camaguey devaient rentrer chez eux vendredi, a indiqué la Défense civile, ajoutant que des refuges étaient en cours de préparation pour les évacuations.

Les habitants des provinces de l'ouest et de la capitale ont eux été appelés à la vigilance pour le passage de Paloma, qui sera le troisième ouragan à frapper Cuba en 60 jours.

A 10 h, l'oeil du cyclone, classé en catégorie 1, la plus faible qui soit sur l'échelle de Saffir-Simpson, se trouvait à 120 km au sud-ouest de l'île de Grand Caïman et à 390 km à l'ouest de Montego Bay, en Jamaïque, selon le Centre national des ouragans (NHC) basé à Miami.

L'ouragan, qui s'est formé près des côtes du Honduras, se déplaçait vers le nord à une vitesse de 11 km/h avec des vents de près de 140 km/h, contre 130 km/h un peu plus tôt. Paloma «pourrait se transformer en ouragan de catégorie 2 vendredi et atteindre éventuellement la catégorie 3 samedi» avec des vents soufflant à plus de 177 km/h, a ajouté le NHC.

Cuba a été dévasté coup sur coup fin août début-septembre par deux puissants ouragans, Ike et Gustav, qui ont fait au total sept morts et pour plus de 9 milliards de dollars de dégâts, selon les autorités cubaines.