La nouvelle gargouille de la cathédrale de Lyon, en France, fait couler beaucoup plus d'encre que d'eau. Érigée sur la façade de l'établissement catholique, elle s'appelle «Ahmed» et arbore l'inscription «Dieu est grand» en français et en arabe. Si plusieurs applaudissent, d'autres crient carrément au «blasphème».

CYBERPRESSE

Le visage d'Ahmed, chef du chantier de la cathédrale de Lyon depuis 30 ans, a été sculpté dans la pierre pour honorer une tradition vieille du 12e siècle (date du début de la construction de la cathédrale) permettant aux artisans de glisser un clin d'oeil amical à un compagnon de travail particulièrement important. En l'occurrence Ahmed.

Le geste a séduit les responsables du chantier et l'archevêché, qui ont tous salué un geste remarquable en faveur du dialogue interreligieux et témoignant de la diversité de la communauté française.

Or, la statue ne cesse de susciter des critiques très vives, en particulier sur le web, rapporte le quotidien français Libération. Dans le contexte d'une rentrée politique axée sur le thème de l'immigration, en France, cette histoire est certainement à suivre.