La possible nomination du fils de Nicolas Sarkozy à la tête du plus important quartier des affaires de Paris fait scandale en France mais son histoire est loin d'être unique. Rue89 s'est amusé à dresser la (longue) liste de ces «fils et filles de...» qui suivent (un peu trop) fidèlement les traces de leur puissant paternel.

CYBERPRESSE

Ce tour d'horizon s'arrête longuement en Afrique, où les exemples ne manquent pas. Il suffit de penser à Ali Bongo, qui vient de succéder à son père au pouvoir du Gabon pendant plus de 40 ans. Au Congo, Joseph Kabila Kabange est devenu président après l'assassinat de son père tandis que le fils du président de la République du Sénégal est à la fois son conseiller personnel, président de l'Agence nationale de l'Organisation de la conférence islamique et ministre d'État chargé des Transports aériens et des Infrastructures. L'Asie n'est pas en reste avec Kim Jong-Il, qui a succédé à son père à la tête de la Corée du Nord en 1994 et songerait à passer la main à son fils cadet.

Du côté de l'Europe, l'homme fort de l'Ouzbékistan a nommé sa fille représentante de son pays auprès des Nations Unies. Un poste enviable, sauf peut-être pour la fille du président du Kazakhstan, qui peut se targuer d'être simultanément membre du Parlement, directrice de deux groupes de média, présidente du Congrès des journalistes et fondatrice du parti Assar...

Découvrez le parcours des enfants de Silvio Berlusconi et bien d'autres encore sur rue89.fr