Selon une étude de l'université du Maryland, résumée dans le New York Times, les gens qui se disent heureux auraient une vie sociale beaucoup plus remplie que les autres, et regarderaient beaucoup moins la télévision que les gens malheureux.

Mis à jour le 23 nov. 2008
CYBERPRESSE

Des chercheurs ont étudié les emplois du temps de 45 000 Américains durant 35 ans et ont comparé la pratique de dix activités par les gens heureux à celle des gens malheureux. Le premier critère relié à l'écoute de la télévision serait le fait de ne pas travailler, c'est pourquoi le docteur Robinson, à l'origine de l'étude, affirme qu'éteindre la télé ne suffit malheureusement pas à rendre les gens plus heureux...

 

>>>À lire sur le New York Times