Huit immigrés clandestins ont été secourus mercredi au large de Malte et ont affirmé que 70 de leurs compagnons de voyage avaient disparu dans le naufrage de leur embarcation, qui avait quitté la Libye jeudi, a annoncé la police maltaise à l'AFP.

Mis à jour le 27 août 2008

«Si ce bilan est confirmé, cette tragédie viendrait s'ajouter à une liste déjà trop longue. Cela montre la nécessité de porter secours à ces personnes», a commenté à l'AFP Neil Fazon, représentant à Malte du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Les huit personnes ont été secourues par un bateau de pêche maltais à environ 40 milles nautiques (70 Km) au sud de Malte alors qu'elles se trouvaient sur une embarcation gonflable à moitié remplie d'eau et que la mer était mauvaise.

Les rescapés ont ensuite été transbordés sur un patrouilleur de l'armée. Ils ont affirmé à la police maltaise que 78 personnes au total - dont huit femmes (quatre enceintes) et un enfant - se trouvaient dans l'embarcation avant qu'elle ne commence à prendre l'eau.

Un avion de l'armée a été envoyé sur les lieux de l'incident mais n'a repéré aucun survivant ou corps.

Si le bilan de 70 morts était confirmé, il s'agirait d'une des plus importantes tragédies d'immigrants clandestins enregistrées sur la petite île méditerranéenne, le dernier naufrage de cette ampleur remontant à mai 2007 avec 53 immigrés portés disparus.

«Même si elles sont au courant de ces tragédies, ces personnes, désespérées, continuent de tenter le voyage vers l'Europe», a souligné Neil Fazon du HCR.

«J'ai rencontré dans le centre de rétention de Safi, à Malte, sept des huit survivants du naufrage. Ils m'ont dit qu'ils étaient partis de Libye à 78. Les disparus seraient donc au nombre de 70 et parmi eux il y aurait quatre femmes dont trois enceintes», a précisé M. Falzon mercredi dans la soirée, cité par l'agence italienne Ansa.

«Les migrants qui voyageaient à bord de cette embarcation seraient ghanéens, soudanais, somaliens et érythréens. Ils m'ont dit qu'ils avaient quitté la Libye jeudi dernier et qu'ils avaient perdu leur route hier (mardi)», a raconté le responsable du HCR.

«A cause des mauvaises conditions météo, le zodiac a commencé à prendre l'eau. Huit ont réussi à s'aggriper au bateau, les autres ont fini dans l'eau. Ils sont traumatisés. L'un d'entre eux m'a dit avoir perdu sa femme dans le naufrage, et un autre, sa mère. Ils ont besoin de soutien psychologique et de soins», a encore indiqué M. Falzon.

En 2007, environ 1.700 immigrants sont arrivés à Malte, le plus petit pays de l'Union européenne qui ne compte que 316 Km2 pour 400.000 habitants.

La plupart des candidats à l'immigration qui débarquent à Malte ou qui sont secourus au large de ses côtes partent des ports libyens.

Médecins sans frontières (MSF) Italie a récemment fait état d'un bilan de 380 clandestins ayant trouvé la mort dans le Canal de Sicile - le bras de mer situé en mer Méditerranée entre la Sicile et la Tunisie - au cours des six premiers mois de cette année après 500 en 2007.

Selon le décompte de l'association Fortress Europe, basée en Italie, depuis 1988, le bilan serait de 12 566 morts et de 4646 disparus dans le Canal de Sicile.