Une trentaine de personnes ont été blessées, dont deux grièvement, dans la collision d'un train de passagers et d'un train de marchandises jeudi matin près de Huy, dans le centre de la Belgique, a indiqué Infrabel, la société gestionnaire du réseau ferroviaire belge..

Mis à jour le 3 juill. 2008

Une quarantaine de personnes ont été blessées, dont deux grièvement, dans la collision frontale encore inexpliquée d'un train de voyageurs et d'un train de marchandises jeudi matin près de Huy, dans le centre de la Belgique.

«Vers 6H55 (04H55 GMT), le train Namur-Liers (Liège) est entré en collision à Hermalle-sous-Huy avec un train de marchandises», a indiqué la société gestionnaire du réseau ferroviaire belge Infrabel dans un communiqué.

Quarante-deux des 64 passagers ont été blessés mais en fin de journée seuls deux blessés graves restaient hospitalisés, a-t-elle ajouté.

La collision s'est produite quand le train de marchandises se garait tandis que le train de voyageurs, pour une raison inconnue circulait à contre-sens, c'est-à-dire sur la voie de droite, a précisé à l'AFP la porte-parole d'Infrabel, Fanny Charpentier. «L'enquête qui a été ouverte devra déterminer le motif de ce mauvais aiguillage», a-t-elle souligné.

L'accident ne serait a priori pas lié aux violents orages qui ont touché la région dans la nuit de mercredi à jeudi, ont indiqué les pompiers, selon qui de nombreux passagers ont été «très choqués» par l'accident.

La ministre des Entreprises publiques Inge Vervotte ainsi que les représentants de la SNCB et d'Infrabel se sont brièvement rendus sur les lieux en fin de matinée.

La circulation entre les gares de Flémalle-Haute et Huy ne sera entièrement rétablie que vendredi en fin de journée, une fois dégagés les trains sinistrés.

En attendant, la ligne Liège-Namur est fermée sur ce tronçon de Flémalle-Haute à Huy, obligeant les voyageurs à passer par Bruxelles, avec un retard d'une heure à la clé.

L'autre solution est de prendre les navettes supplémentaires de trains puis d'autobus spécialement mises en place entre les différents tronçons de la ligne, a indiqué Mme Charpentier.