Le cougar de l'est américain a été déclaré mercredi officiellement éteint par les États-Unis, son extinction remontant probablement aux années 1930.

Publié le 2 mars 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le cougar, qu'on appelle aussi puma, était sur la liste des espèces menacées depuis 1973 mais sa disparition était suspectée depuis longtemps.

Les services américains de la pêche et de la faune (U.S. Fish and Wildlife Service) ont passé en revue toutes les informations disponibles et conclu mercredi que le cougar de l'est américain était effectivement éteint. Ils ont recommandé que ses sous-espèces ne figurent plus sur la liste des animaux menacés d'extinction.

Selon Mark McColough, le principal scientifique des services, l'extinction daterait probablement des années 1930.

«Nous reconnaissons que de nombreuses personnes disent avoir vu des cougars dans la nature ces dernières décennies mais nous ne pensons pas que ces félins soient des cougars de l'est américain et nous n'avons trouvé aucune information qui confirmerait leur existence», a expliqué dans un communiqué Martin Miller, le responsable de la région nord-est du service des espèces menacées.

Les cougars sauvages observés par les différents témoins appartenaient à d'autres sous-espèces, souvent sud-américaines, qui étaient en captivité et se seraient échappées ou auraient été lâchées dans la nature.

D'autres appartenaient à des sous-espèces de l'ouest américain et auraient migré à l'est et dans le Midwest, a ajouté Martin Miller.

La décision fédérale de déclarer le cougar de l'est américain éteint n'affecte pas le statut de la panthère de Floride, une autre sous-espèce de félins figurant sur la liste d'animaux menacés.

Alors que cette panthère avait autrefois un habitat qui s'étendait à l'ensemble du sud-est, elle occupe désormais moins de 5% de son territoire historique.

Sa population ne compte plus que 120 à 160 animaux dans le sud-ouest de la Floride, selon les services américains de la pêche et de la faune.