Le gouvernement fédéral et celui de l'Alberta pourraient devoir investir entre un et trois milliards $ par année, après 2015, pour rendre viable la technologie de capture du carbone.

LA PRESSE CANADIENNE

Un rapport du Conseil de développement pour la capture et l'entreposage du carbone en Alberta suggère que les coûts de l'énergie pourraient augmenter et que les consommateurs devront assumer une partie importante des frais liés au développement de la technologie, destinée à emprisonner le gaz dans le sol. Le rapport soutient que cet investissement, dans une forme d'énergie qui se voudrait plus propre, serait bénéfique pour la prospérité de la province.

Toujours selon ce rapport, il serait également possible de stocker 450 millions de tonnes de dioxyde de carbone dans des réservoirs conventionnels, ce qui pourrait permettre de produire 1,4 milliards de barils supplémentaires.

Le mois dernier, le gouvernement albertain a annoncé que sept entreprises verseront un total de deux milliards de dollars pour trois projets de capture et d'entreposage du carbone d'ici 2015.

De son côté, le gouvernement fédéral insiste pour dire que le processus de capture et stockage devrait aider à établir un «équilibre» entre les besoins énergétiques et la protection de l'environnement.