La pandémie de grippe A(H1N1) donnait mardi des signes d'accélération en France, surtout en milieu scolaire, avec un quintuplement du nombre des écoles fermées à titre de précaution, a-t-on annoncé de sources officielles.

Mis à jour le 17 nov. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

Au total 51 établissements étaient fermés dans le pays mardi, contre 10 à la veille du week-end. Il s'agit d'une «recrudescence», d'une «accélération forte» du nombre de nouveaux cas possibles ou avérés de grippe H1N1 en milieu scolaire, a souligné le ministre de l'Éducation, Luc Chatel.

Le plan de lutte contre la grippe H1N1 prévoit que les autorités peuvent décider de fermer une classe, voire un établissement, à partir de trois cas apparus dans la même semaine dans une même classe, ou dans des classes différentes ayant des activités partagées, comme la cantine. La fermeture est théoriquement d'au moins six jours consécutifs.

Selon le dernier bilan hebdomadaire sur le grippe A(H1N1) publié lundi, le virus a été jugé responsable de 70 morts dans le pays: 43 morts en France métropolitaine et 27 morts dans les territoires et départements d'outre-mer. En une semaine, entre le 10 et le 17 novembre, la France métropolitaine a enregistré 10 nouveaux décès.

Les autorités cherchent à convaincre les Français d'avoir recours à la vaccination, mais la campagne lancée le 12 novembre ne rencontre pas le succès escompté, en raison de craintes sur d'éventuels effets secondaires, qui sont jugées infondées par les autorités médicales.