Le Canada a reçu le prix de «Fossile de l'année» récompensant un cancre du climat, lors d'un vote d'ONG réunies vendredi à Copenhague, en raison de sa passivité dans la lutte contre le réchauffement climatique, a annoncé l'ONG Avaaz.

Mis à jour le 18 déc. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le prix a été décerné lors d'une cérémonie à Oeksenhallen, au centre de Copenhague, où nombre d'ONG étaient rassemblées pour suivre sur écran géant les séances plénière du sommet au Bella Center, au dernier jour de la conférence climat de l'ONU. Sur une chanson de Céline Dion, tirée du film Titanic, et avec l'effigie dansante du premier ministre canadien Stephen Harper, le Canada a été présenté comme cancre du climat.

Ottawa été mis à l'index en raison de sa «position inacceptable» dans les négociations climatiques, selon Avaaz, rappelant que, la veille, «le ministre canadien de l'Environnement a prononcé un discours sans fixer un seul objectif».

Avaaz est un nouveau mouvement mondial qui milite pour une meilleure protection de l'environnement, le respect des droits de l'homme et pour mettre fin à la pauvreté.

Le gouvernement fédéral canadien se propose de réduire ses émissions de 20% en 2020 par rapport à 2006, ce qui représente seulement 3% par rapport à 1990, année de référence du protocole de Kyoto, ratifié par le Canada mais qu'il déclare ne pouvoir observer.