Vous vous souvenez de Roger Mainville, le médium de l'émission Rencontres paranormales de TVA, capable de faire parler et bouger des tables? Il semble que cet être extrasensoriel s'adonne à d'autres activités comme la danse de l'aigle pour communiquer avec les entités, une autre façon de désigner les esprits, dont Maya, l'entité suprême qui conseille personnellement M. Mainville depuis 19 ans déjà.

Hugo Dumas LA PRESSE

Plusieurs courriels à l'appui, une ex-collaboratrice de Roger Mainville, Josée Papineau, 43 ans, m'a raconté dans les moindres détails comment le populaire médium opérait. C'est à la fois fascinant, déroutant et troublant. Jugez-en par vous-mêmes.

Depuis août 2011, Roger Mainville, 62 ans, développe ce qu'il appelle le projet Horizon, qui vise à décoder des manifestations inexpliquées sur des bandes vidéo. Lors des rencontres du projet Horizon, qui se déroulent une fois par mois dans le sous-sol de sa maison de Mont-Saint-Hilaire, Roger Mainville installe ses instruments sur une table de billard. Cette table ne bouge pas, rassurez-vous.

Dans un courriel daté du 30 novembre dernier et envoyé aux membres de son équipe, Roger Mainville détaille ce qu'il a enregistré pendant des sessions du fameux projet Horizon, qui ont duré 10 heures: «J'ai mis de la musique (autochtone), des lumières noires, j'ai fait miroiter le cristal de quartz. J'ai chanté et dansé la danse de l'aigle, du hibou, de l'ours, de l'écureuil et du caribou, sans meilleur résultat», a-t-il écrit.

Questionné à ce sujet hier, Roger Mainville a d'abord affirmé qu'il s'agissait d'une blague. Puis, il a raidi sa position et changé de ton. Qu'est-ce que la GRC dirait de ça, quelqu'un comme vous qui détient du matériel (des courriels) qui ne lui appartient pas?, m'a-t-il demandé. Dans une deuxième conversation, Roger Mainville, plus calme, a soutenu que, oui, il avait bel et bien exécuté la danse de l'aigle, mais qu'il la maîtrisait très mal.

Le prix des «entités»

Sachez, chers lecteurs, que le projet Horizon s'articule autour d'entités ayant des fonctions bien définies. Ces entités s'appellent Zéta (sciences universelles), Face (nature et culture autochtone), Saila (communications), Terre (les sciences de la Terre), Pale (lumière et énergie), ainsi qu'Euloge (puissance et manifestations).

Le prix de départ d'une séance de table, comme celles diffusées sur les ondes de TVA l'an dernier, commence à 150$ et, selon le nombre d'assistants que Roger Mainville trimballe avec lui, le montant facturé grimpe rapidement à 300$, pour une à deux heures de spiritisme. Depuis janvier, Roger Mainville réclame aussi un supplément pour payer son essence.

Les 10 membres de l'entreprise fondée par Roger Mainville, Paracontacts, travaillent tous bénévolement, sauf, bien sûr, Roger Mainville. «Il te laisse toujours miroiter qu'éventuellement, tu pourrais passer à la télévision», se souvient Josée Papineau, une adjointe administrative qui a collaboré avec le médium de mai à décembre 2011.

Roger Mainville affirme qu'une séance de table lui rapporte plutôt entre «200$ et 225$, maximum». Le tarif varie beaucoup. «C'est un métier. En tant que médium, je travaille. Il faut que je fasse vivre une compagnie. Je ne fais pas des tonnes d'argent. Je ne suis pas riche», dit-il.

À la fin des séances de table, Roger Mainville demande à l'entité Maya (son esprit attitré) de «scanner» les gens afin de détecter des problèmes de santé. Maya transmet ensuite à Roger Mainville qu'un tel manque de vitamine X ou qu'une autre devrait consommer tel nutriment Y.

En 1999, Roger Mainville a commencé à consommer et à distribuer des produits d'Usana, une société américaine spécialisée dans «la vente à paliers multiples» de suppléments naturels censés améliorer la santé. Superbe coïncidence, n'est-ce pas? Oui, réplique M. Mainville, qui jure ne plus collaborer avec Usana, sauf pour son approvisionnement personnel.

Pourtant, pas plus tard que l'année dernière, «Maya m'a dit que je serais bonne pour vendre des produits Usana», se souvient Josée Papineau. La facture a déjà enquêté sur Usana, en février 2009.

Et qui est cette mystérieuse Maya? «Maya, c'est une énergie féminine qui m'accompagne depuis 19 ans», explique Roger Mainville. Avant Maya, il y a eu Vénus pendant 28 ans. C'est Vénus qui a assigné Maya à Roger Mainville après avoir pris possession du corps d'une autre médium. Pardon? «Oui, Vénus a utilisé une autre personne pour me livrer son message», raconte, sans pouffer de rire, Roger Mainville.

Une ex-collaboratrice déçue

Selon son ex-collaboratrice Josée Papineau, Roger Mainville se sert aussi de Maya pour garder le contrôle sur son petit clan. «Roger m'a déjà dit que Maya me surveillait», indique Josée Papineau. Mensonge, rétorque Roger Mainville. «Ce n'est pas de l'espionnage que je fais», précise-t-il.

Les correspondances de M. Mainville jettent un autre éclairage sur les multiples rôles de Maya. Dans un courriel expédié le 17 juin 2011, le médium écrit que les entités Maya, Face et Vénus vont agir contre le physicien Dany Plouffe, qui ridiculiserait leur existence. Parce que Dany Plouffe, rappelez-vous, a publiquement démoli Rencontres paranormales et sa table bancale. «Maya, Face et Vénus vont tout faire pour le discréditer», note Roger Mainville dans un message destiné à ses collaborateurs.

Josée Papineau a, de son propre chef, rejoint les rangs de Paracontacts après avoir visionné les émissions Rencontres paranormales à TVA. Le sujet l'intéressait vivement. «Dans l'équipe, on pouvait tous nous considérer comme des passionnés. Mais j'ai été niaiseuse. Je les ai défendus [l'équipe de Roger Mainville] crocs et griffes. À un moment donné, j'ai fait un, plus un, plus un. C'est de l'abus. Il n'a pas de don ce monsieur-là», dénonce-t-elle aujourd'hui.