La veille, David Letterman recevait de la visite rare: Madonna. Bla, bla, ta nouvelle compilation Celebration, bla, bla, ta fille de 12 ans Lourdes, bla, bla, te remarieras-tu un jour? La réponse de la Madone a sifflé comme une balle de revolver dans le Ed Sullivan Theater: j'aimerais mieux me faire frapper par un train.

Hugo Dumas LA PRESSE

Et toi David, comment va ton ménage? a enchaîné la reine de la pop. Très bien, je suis heureux dans mon mariage et le serai jusqu'à ma mort, a répondu Letterman, non sans une pointe de sarcasme. Vingt-quatre heures plus tard, c'est une tout autre version qu'a été forcé d'avouer le populaire animateur du Late Show de CBS, impliqué dans une sordide affaire d'extorsion et d'adultère multiple.

 

En ouverture de son émission du jeudi 1er octobre, dans un brillant monologue de dix minutes qu'il a livré assis derrière son pupitre, David Letterman, 62 ans, a raconté avoir couché avec des femmes travaillant pour son talk-show. Oui, «des» femmes. Comprendre: plusieurs femmes (le nombre n'a jamais été précisé).

Letterman n'a pas attendu que le scandale éclate dans les journaux, qui s'arrachent depuis la moindre parcelle de cette histoire sulfureuse, et a lui-même déballé son sac. Pourquoi? Un producteur de l'émission 48 Hours de CBS, Robert «Joe» Halderman, le menaçait d'écrire un scénario de film et un livre sur ses infidélités s'il ne crachait pas immédiatement la rondelette somme de 2 millions US. Pour votre info, Halderman, 51 ans, avait déjà fréquenté Stephanie Birkitt, 34 ans, une des employées du Late Show avec qui Letterman a entretenu une liaison illicite.

Dans sa première confession publique, jamais l'animateur n'a présenté d'excuses à sa conjointe, Regina Lasko, qu'il fréquente depuis 1986, qu'il a épousée en mars dernier et avec qui il a eu un petit garçon, Harry, 5 ans. Quatre jours plus tard, il a finalement demandé pardon à Regina et annoncé qu'il bosserait très fort pour reconstruire son couple.

Superbe orateur, doté d'une intelligence redoutable, David Letterman a réussi à mettre le public et l'opinion publique dans sa poche avec quelques blagues bien envoyées. Est-ce que ça serait gênant si les moindres détails de ces adultères devenaient publics? Bien sûr, a noté Letterman. Particulièrement pour les femmes en cause, a-t-il ajouté, pince-sans-rire.

Ses fans lui ont pardonné ses écarts de conduite, a titré le Daliy News, et les cotes d'écoute du Late Show ont même explosé. Encore plus spectaculaire: aucun annonceur n'a déserté son émission, pas même Disney, une compagnie qui polit avec un soin maniaque son image familiale.

David Letterman a facilement empoché un passe-droit là où tous les Jon Gosselin, Charlie Sheen, Hugh Grant et Jude Law ont été excommuniés. Pour une vedette de Hollywood, tromper sa femme équivaut quasiment à un suicide professionnel. Pendant des mois, les tabloïds leur collent aux fesses et placardent des insultes comme «salaud» près de leurs visages. Avouez que le cas Letterman est à la fois fascinant et inexplicable, surtout dans un pays où les poursuites pour harcèlement sexuel en milieu de travail pleuvent comme en juillet au Québec.

Essayons maintenant d'imaginer le même scénario ici. Qu'adviendrait-il d'un animateur d'un populaire talk-show qui admettrait publiquement avoir eu des relations sexuelles avec plusieurs de ses collègues de travail?

Ses patrons le retireraient-ils des ondes? Les téléspectateurs lui pardonneraient-ils ses incartades? Ou serait-il condamné à doubler des annonces de Magic Bullet pendant les 15 prochaines années?

Je lévite

Avec la deuxième saison de The Big Bang Theory en DVD. Encore meilleure que la première, cette sitcom très classique montre qu'être nerd et jouer au bowling sur la Wii tous les vendredis, oui, c'est mauvais pour la vie sociale, mais ça donne de la télé super drôle.

Je l'évite

La nouvelle campagne publicitaire de Metro. You-hou, les créatifs à grosses lunettes de chez Cossette. Regardez-vous Les Parent à Radio-Canada? Non? Vous devriez. Parce que vos nouvelles pubs télé à saveur familiale, avec trois enfants agités et deux parents débordés, y ressemblent beaucoup, beaucoup, beaucoup.