L'Orchestre symphonique de Montréal en rêvait depuis l'époque de Jean Drapeau. Charles Dutoit l'a espérée pendant tout son règne ici. C'est finalement Kent Nagano qui dirigera l'OSM lorsque celui-ci jouera durant la saison 2011-2012 à sa nouvelle adresse, voisine de la salle Wilfrid-Pelletier. Il aura fallu attendre plus d'un quart de siècle.

André Pratte LA PRESSE

Cette fois-ci, plus d'incertitude, le contrat de PPP est signé avec SNC-Lavalin. L'architecte est choisi (Diamond&Schmitt de Toronto), la firme responsable de l'acoustique (Artec) aussi. Les deux, qui sont au travail depuis des mois, ont une impressionnante feuille de route dans le domaine. Diamond&Schmitt a conçu des salles importantes à Toronto, Detroit et Washington. Fondée par le réputé acousticien Russell Johnson, Artec a travaillé à une multitude de projets partout dans le monde, notamment la salle du Centre culturel de Lucerne (Suisse) dont l'acoustique est considérée comme exceptionnelle.

 

Dévoilées hier, les esquisses de l'Adresse symphonique sont séduisantes. Un extérieur lumineux. Un intérieur sobre, toute la place est laissée à la musique. Soixante-dix pour cent des surfaces sont en bois (du hêtre du Québec).

Coût: 259 millions en dollars d'aujourd'hui. C'est peu quand on considère que suivant la formule PPP, ce montant comprend la conception, la construction, l'entretien et l'exploitation d'ici à l'an 2038.

On déplore souvent que rien ne bouge à Montréal. Réjouissons-nous donc: voici un superbe projet qui se réalise. L'OSM aura - enfin! - une salle digne de sa réputation.

apratte@lapresse.ca