Pas d'accord avec mes nombreux collègues qui ont planté Mario Dumont parce qu'il dénonçait le nouveau cours d'éthique et de culture religieuse.

Pierre Foglia LA PRESSE

Ce n'est pas parce que M. Dumont dit n'importe quoi avec son sapin de Noël que ce cours d'éthique et de culture religieuse est idéologiquement innocent. Si ce n'est pas une manière détournée d'imposer le multiculturalisme à la Trudeau, comme l'a très maladroitement exprimé M. Dumont, ce programme est clairement communautariste. Et le communautarisme aussi a son petit catéchisme.

Communautarisme: patchwork de communautés distinctes, surtout religieuses, sans le projet qu'elles en viennent à former une seule communauté (culturelle bien sûr).

Je veux bien que le nouveau cours d'éthique et de culture religieuse soit hautement pédagogique. Je ne doute pas de la qualité de son contenu et de la compétence de ses profs. Cela ne l'empêche pas d'être anti-laïque, sans que les laïcs ne s'en soient offusqués, ce qui m'énarve beaucoup d'ailleurs. Dormez-vous?

Sauf erreur, l'Église catholique (sauf les ultras comme le cardinal Ouellet et les parents qui mènent actuellement la mutinerie) était en faveur de ce cours d'éthique et de culture religieuse, elle (l'Église catholique) a participé à son élaboration et contribué à son instauration. On peut se demander pourquoi. Pour faire le choix moderne de l'éducation plutôt que du prosélytisme? Moi, parce que je connais bien les jésuites, je dis que c'était surtout pour sauver le cul du petit Jésus à l'école. Mieux valait partager le cours de religion avec les petits musulmans, les petits juifs et les petits born again haïtiens que pas de cours de religion du tout.

J'en parlais avec un ami il n'y a pas cinq minutes.

Qu'est-ce tu fais?

Ma chronique.

Sur quoi?

Je le lui dis. Alors lui: Je crois que t'es largement dans les patates. Et de me donner l'exemple de son fils de 11 ans: en quelques mois, ce cours-là en a déjà fait un parfait athée.

Tant mieux. Mais ça m'étonnerait fort que ce soit le cours lui-même. T'es sûr que c'est pas toi? Ou le prof? Anyway, je maintiens qu'il y a quelque part dans l'instauration de ce cours d'éthique et de culture religieuse le projet de préparer pour les communautés religieuses, très présentes dois-je vous le rappeler dans la cour de l'école, de préparer le terreau où elles pourront planter leurs petites croix.

Non, ça n'a strictement rien à voir avec les sapins de Noël. Mais ça a peut-être quelque chose à voir avec le voile à l'école, avec les lieux de prière que réclament certains. Un cours de religion à 11 ans? Come on. Un petit cours de géographie peut-être? Une dictée? Un peu d'anglais?

Nota bene: Si vous venez de lire que je défendais M. Dumont, c'est pas bien grave allez, j'ai l'habitude. LES RHINOCÉROS - Postes Canada installe depuis plusieurs semaines des boîtes postales communautaires (on n'en sort pas!) sur les chemins de campagne.

J'ai d'abord compris que c'était par économie. Le courrier coûterait moins cher à distribuer dans ces regroupements de boîtes.

Sauf qu'on m'a laissé la mienne. Mes voisins aussi ont pu garder la leur. Sauf le troisième, septième et le neuvième voisin plus loin sur le chemin. Eux, leur courrier ne sera plus distribué à leur porte. On leur a remis deux petites clefs pour des cases au regroupement de boîtes communautaires, regroupement situé à environ un kilomètre. On s'est gratté la tête. Pourquoi eux et pas nous? C'est pas pour me vanter, c'est moi qui ai deviné le premier: leur boîte à malle était mal située, dans un tournant, au bas d'une pente, à une croisée de chemins. La voilà la raison, la sécurité.

L'autre grande maladie de ce pays: l'obsession sécuritaire.

La statistique étonnera, depuis l'invention du timbre-poste, il s'est tué moins de facteurs sur mon chemin que de rhinocéros. En 1951, un rhinocéros échappé d'un zoo en représentation à St. Albans a été retrouvé et abattu à moins d'un kilomètre de mon domicile. Pour ce qui est des employés de Postes Canada, j'ai vérifié, aucun facteur n'a jamais été abattu sur mon chemin. Ni fauché par un camion en déposant son courrier dans une boîte située dans un tournant ou dans le bas d'une côte.

Mais vous avez raison, on ne saurait être trop prudent. Je vais de ce pas tendre quelques pièges à rhinocéros dans mon bois.

P'TITS COMIQUES - Des fois, pas souvent, des fois. Vous êtes très drôles. Tiens, sur l'économie, cette magistrale leçon de Ghislain Nadeau: Si vous devez un million à la banque, vous avez un problème. Si vous devez 100 millions à la banque, c'est la banque qui a un problème. Si vous devez 10 milliards à la banque, y'a pas de problème: l'État va payer.

Tiens, sur la culture, de Yvonne Dolbec, ce slogan que je ferais bien imprimer sur un t-shirt: Support bacteria. They are the only culture we have.

Tiens, sur les vieux, de Valérie Dessureault-P, vétérinaire je crois, bien: Stagiaire, j'ai eu la joie d'avoir un vieux pour mentor. Il me trouvait stupide. Ne répondait pas à mes questions, se foutait de moi. La meilleure des écoles.

Aujourd'hui je m'en ennuie d'autant plus que, vous ne me croirez peut-être pas, je n'ai aucun vieux dans mon entourage. Pas de grand-père, rien. Savez-vous, monsieur Foglia, si ça se loue, un vieux? Un vrai. Qui râle. Qui radote. Qui chicane. Qui connaît tous les vieux trucs et ignore tous les nouveaux. Un vieux con, quoi.

Laissez-moi quelques jours madame, je connais peut-être quelqu'un qui pourrait vous dépanner.