Il anime On connaît la chanson, l'émission la plus populaire de l'automne, diffusée sur les ondes de TVA, qui a franchi le cap des deux millions de téléspectateurs à plusieurs reprises. Mario Tessier le dit haut et fort: 2011 est de loin la plus belle année de sa carrière. Il faut dire que l'humoriste qui s'est fait connaître avec Les Grandes Gueules caresse le rêve de prendre d'assaut le petit écran depuis longtemps. «Les planètes étant alignées cette année, j'ai passé l'audition. Je connaissais bien les versions française et américaine de l'émission et je tripais dessus! Je l'ai eu, j'ai été chanceux, mais j'étais surtout bien préparé. Je suis un chanteur frustré dans la vie et j'ai dit à Bruno Pelletier que s'il existait un sac à voix, je prendrais la sienne! Je suis un vrai karaoké ambulant, je devais être japonais dans une autre vie. J'en suis fatigant, tu viens chez nous et c'est sûr que je vais te chanter quelque chose», explique Mario Tessier.

Stéphanie Vallet LA PRESSE

L'animateur donne rendez-vous aux téléspectateurs ce soir dès 21h pour une émission «Spéciale Artistes» pour défoncer l'année en chansons. «On a tourné l'équivalent de 8h qu'on a dû couper en 90 minutes! Ginette Reno et Guillaume Lemay Thivierge jouent en tandem, mais remettront leurs gains à leurs causes respectives. Ginette aime beaucoup Guillaume et elle le trouve très joli! Je l'adore, elle n'a pas de filtre et ça donne de grands moments. Il y a aussi Lise Dion, qui joue avec mon complice José Gaudet, mais ils sont jumelés à cinq personnes du public», explique l'animateur.

Une soirée des plus festives au cours de laquelle Nadja, le Montreal Gospel Choir et La Compagnie créole participeront également. Mario Tessier sera de retour l'automne prochain, mais aussi au printemps 2013, avec de toutes nouvelles émissions d'On connaît la chanson qu'il enregistrera au cours de l'année.

Mario Tessier fêtera le Nouvel An en famille dans son chalet en Estrie, mais ne manquera pas de regarder On connaît la chanson, un rituel qu'il entretient depuis le premier jour avec ses filles. «Pour 2012, je souhaite continuer à avoir autant de plaisir et que mes enfants se portent bien. J'aimerais aussi une planète en santé, qu'on essaye de ne pas se détruire pour cette année 2012 de la fin du monde selon les Mayas», conclut-il.

Si vous étiez une chanson?

Smile de Charlie Chaplin. Pour ce que ça représente, c'est tellement moi dans la vie! Tout passe mieux quand tu es capable de le prendre en souriant et en riant. C'est probablement un des plus beaux textes jamais écrits.

Dans quel roman aimeriez-vous vivre?

Il y a un personnage qui revient souvent dans les romans de Marc Fisher, surtout Le golfeur et le millionnaire. C'est un vieux sage qui malgré la réussite garde les deux pieds sur terre, et qui a toujours des conseils pour les jeunes loups qui commencent.

Quel était votre premier disque et votre premier livre?

Mon premier disque était Grease. J'aimais beaucoup Olivia Newton-John dans son petit kit en cuir! Sinon j'ai lu et relu tous les Tintin, mais aussi les Astérix. C'est la BD qui m'a donné le goût de la lecture.

Quelle est votre citation favorite?

Une phrase que je répète à mes filles et que mon père me répétait: «La seule place où le succès arrive avant le travail, c'est dans le dictionnaire.» Mon professeur d'histoire en secondaire 4, M. Martineau, disait aussi quelque chose que je me répète 1000 fois par semaine: «Tout ce qui mérite d'être fait mérite d'être bien fait.»

Quelle est votre plus mauvaise habitude?

Ronger mes ongles.

Quel est votre dernier coup de coeur?

La cuisine de Jérôme Ferrer. Je suis un épicurien fini et je vais rarement au restau, mais quand j'y vais, j'aime me dire que je n'aurais pas été capable de me faire quelque chose d'aussi bon.

Quel est votre dernier coup de gueule?

Les sentences bonbons qui sont données aux gens qui font du mal aux enfants. Ça ne me rentre pas dans la tête. Je prends l'exemple du docteur Turcotte et ça n'a pas de sens que ce gars-là puisse repratiquer et fonder à nouveau une famille.

Quel est votre rêve le plus fou?

Je suis fasciné par l'espace. Alors ça serait de faire comme Guy Laliberté et d'aller en orbite.

Voyez Mario Tessier sur le divan en vidéo sur cyberpresse.ca/arts