Jacques Boulanger n'y avait pas mis les pieds depuis 20 ans. «Où sont rendus les gradins?», a-t-il demandé en entrant dans le fameux studio 42, qui a longtemps été le sien. Il y a 30 ans, en allumant la télé, il y avait presque une chance sur deux que vous tombiez sur Boubou.

Mis à jour le 18 oct. 2011
Richard Therrien LE SOLEIL

Il a fallu une émission spéciale des Enfants de la télé soulignant le 75e anniversaire de Radio-Canada, enregistrée dimanche dernier, pour qu'il accepte de revenir devant les caméras. À cette émission, qui sera diffusée le mercredi 2 novembre à 20h, Véronique Cloutier et Antoine Bertrand recevront aussi Bernard Derome et Andrée Lachapelle.

Jacques Boulanger, c'est Zoom, Monsieur B, Boubou dans le métro, Le train de cinq heures et, bien entendu, Allô Boubou, une vraie mine d'or d'extraits inusités dans laquelle pigent régulièrement les recherchistes des Enfants de la télé. «Sans Allô Boubou, Les enfants de la télé n'aurait pas existé», va jusqu'à dire Antoine Bertrand.

C'est Véronique Cloutier qui a lancé un appel à Jacques Boulanger durant Les enfants de la télé, l'an dernier, afin qu'il vienne à l'émission, appel que Boubou a vu en ondes. À lui seul, ce fan de l'émission de Véro totalise 52 ans de carrière dans les médias, très majoritairement à Radio-Canada.

Des images farfelues d'Allô Boubou, vous en verrez de nouvelles. Comme ce jeu absolument ridicule dans lequel une femme du public doit répondre «Allô Boubou!» à une vingtaine de téléphones qui sonnent devant elle. Bon joueur, Jacques Boulanger en rit aujourd'hui, comme il admet qu'il avait souvent des trous de mémoire et qu'il jouait à fond le jeu de la séduction auprès des femmes.

Dans un registre plus dramatique, il raconte qu'une femme s'est tuée en se jetant d'un basilaire au Complexe Desjardins durant la répétition précédant la diffusion de l'émission en direct. Témoin du drame et sous le choc, l'équipe a dû faire l'émission comme si de rien n'était.

Moment de malaise

Généralement enthousiaste, Jacques Boulanger a quand même profité de son passage pour dénoncer la façon dont on a souligné sa carrière dans l'épisode consacré aux variétés de la série documentaire 75 ans toujours jeune, présentée récemment par Véronique Cloutier à Radio-Canada. «Pour parler de Boubou, ils ont montré un extrait de huit secondes, où on me voit échapper mes cartons, et le canard Boucane qui les ramasse. C'est ça, ma carrière?», a-t-il demandé sur le ton de l'indignation. «T'es en train de faire un Languirand de toi-même», a ajouté Bernard Derome, avant que Véro mette fin habilement au malaise. Sa sortie sera sans doute coupée au montage.

L'une des dernières présences de Jacques Boulanger à la télévision remonte au milieu des années 90, mais on l'a entendu à la Première Chaîne de Radio-Canada jusqu'en 2006. Ses meilleurs souvenirs sont rattachés à Super Star, qu'il animait ponctuellement aux Beaux dimanches, et qu'on revoit souvent à ARTV. Il y a reçu Jeanne Moreau, Annie Girardot, Gene Kelly et toutes les grandes vedettes québécoises.

La présence d'Andrée Lachapelle aux Enfants de la télé vous permettra de revoir sa pub de bière John Labatt Classique de même que sa parodie par RBO, qui la personnifie comme une bourgeoise «péteuse de broue». Pissant. Et attendez de voir avec quelle «délicatesse» Bernard Derome a pu lancer son célèbre «Si la tendance se maintient» certains soirs d'élection.

Plus tôt dimanche, Véronique Cloutier a aussi enregistré l'émission spéciale de 90 minutes dédiée aux Bye bye et qui sera diffusée le 14 décembre. Plusieurs personnalités y ont participé, dont Patrice L'Ecuyer, France Castel, les Bleu Poudre, Marc Laurendeau, RBO et l'incontournable Dominique Michel.