Le programme télévisé pour enfants Sesame Street a annoncé dans un communiqué jeudi que ses marionnettes vedettes Ernest et Bert n'avaient pas d'orientation sexuelle, en réponse à une pétition réclamant qu'ils se marient.

Publié le 12 août 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Ernest et Bert sont les meilleurs amis du monde. Ils ont été créés pour enseigner aux enfants de maternelle que des personnes très différentes peuvent devenir de très bons amis», écrit la production de cette série américaine sur sa page Facebook.

«Bien qu'il soient identifiés comme des personnages masculins et qu'ils aient beaucoup de traits humains (comme la majorité des marionnettes de Sesame Street), ils restent des marionnettes et n'ont donc pas d'orientation sexuelle», poursuit-elle.

Cette réaction intervient une semaine après que la militante Lair Scott a lancé une pétition en ligne pour exiger que Ernest et Bert se marient durant l'un des épisodes.

«Nous ne demandons pas à Sesame Street de faire quelque chose de grossier ou d'irrespectueux, nous voulons juste que Bert et Ernest se marient ou qu'ils ajoutent un personnage transgenre à la série. Cela peut être fait avec goût. Enseignons la tolérance à l'égard de ceux qui sont différents», précise la pétition, signée par plus de 7600 personnes.

La page Facebook intitulée «Bert et Ernest se marient» a également reçu plus de 5000 soutiens. Twitter a aussi été pris d'assaut par des internautes indignés du refus d'accorder une orientation sexuelle aux personnages de cette série populaire existant depuis 1969. «Je regrette d'entendre que Bert et Ernest ne peuvent pas s'unir civilement. J'espère que (la production) arrivera à régler ce problème», écrit l'un d'eux.

Le mariage homosexuel est légal dans cinq «États américains du nord-est (Vermont, Connecticut, New York, New Hampshire, Massachusetts) ainsi que dans l'Iowa et dans la capitale Washington.

Une enquête Washington Post/ABC News réalisée en mars a montré que, pour la première fois depuis que ce genre de sondages est mené, une majorité d'Américains (53%) se disaient en faveur du mariage homosexuel.