Le Théâtre du Nouveau Monde dispose de la moitié des fonds nécessaires pour aller de l'avant avec son projet de modernisation de ses équipements scénique et de ses espaces de création grâce à un appui financier de 1 983 106 $ de Patrimoine canadien. Ne manque plus que la réponse de Québec, à qui le TNM a également demandé 2 millions, pour boucle le budget.

Alexandre Vigneault LA PRESSE

Lorraine Pintal, directrice du TNM, reconnaît que son théâtre est «l'un des mieux dotés en ville», mais ajoute les technologies évoluent rapidement. L'institution ressent donc le besoin de se doter d'appareils d'éclairage et de projections qui correspondent au théâtre qu'il «fait», selon elle, citant en exemple les productions de Robert Lepage ou du tandem Michel Lemieux/Victor Pilon.Douze ans après les importants travaux qui lui ont donné sa forme actuelle, le TNM a aussi besoin de rénovations. Mme Pintal signale que «l'entretien est difficile à faire à même les subventions de fonctionnement» du théâtre. «On fait le strict minimum», dit-elle, en précisant qu'il lui apparaît important que l'essentiel des fonds reçus par le TNM aille dans ses créations.

Dans l'attente d'une réponse de Ministère de la Culture et des Communications (le dossier chemine normalement, dit en substance Mme. Pintal), le TNM nourrit déjà d'autre projets. Il est notamment question de l'agrandissement de son aire d'accueil, mais sa directrice en parle comme «la phase deux» de son projet de modernisation.

Le TNM est le quatrième théâtre à obtenir des fonds fédéraux pour des travaux d'infrastructures. Ces dernières semaine, Patrimoine canadien a officialisé son appui financier à des projets présentés par La Licorne, le Théâtre d'Aujourd'hui et Aux Écuries.