L'année 2009 n'a pas offert la meilleure cuvée en humour. Mais il y a quand même eu plusieurs très bons moments. De la grande visite, des délires sur l'internet, des inoubliables parodies télé et quelques excellents spectacles. Voici nos choix.

Mis à jour le 29 déc. 2009
Paul Journet LA PRESSE

LE BILAN DE PAUL JOURNET

Le plus stimulant

Le point sur Robert de Fabrice Luchini. Ce one-man show littéraire défie les catégories. Il est à la fois léger et comique, poétique et émouvant, et aussi profond et déstabilisant. Luchini captive complètement, même quand il lit l'austère Barthes ou quand il chante Perceval le Gallois. Sans jamais économiser sa salive.

Le plus grand raconteur

Bill Cosby au Festival Juste pour rire. Plus que du stand-up, l'icône afroaméricain propose des performances. Il fronce les sourcils et réfléchit avant de choisir ce qu'il dira, et comment il le dira. C'est en partie improvisé et on ne s'en plaint jamais. Un grand raconteur, et aussi un moraliste.

Le plus décapant

Le Cabaret Bio dégradable, collectif

Des comédiens lisent textuellement des bios oubliables de vedettes plutôt oubliées. Cette «littérature» fait saigner des yeux. Trois mots résument ce spectacle décapant: impudeur, ineptie et insipidité.

Le plus délirant

Contrat d'gars

C'est con, con, con. Ces originales capsules absurdes parlent des «vrais mâles». Chacune ne dure que deux minutes, et c'est tant mieux tellement le délire est condensé. À voir.

Le meilleur one-man show québécois

Vu d'même de Sylvain Laroque

On le choisit surtout pour la qualité des textes. Laroque passe habilement de la blague de cul aux réflexions existentielles, en restant la plupart du temps original. Le rendu n'est pas transcendant, mais il demeure efficace.

LE BILAN DE CHANTAL GUY

Le plus orgasmique

Le Cabaret Bio dégradable. D'une formule toute simple lire intégralement, sans en changer un mot, les autobiographies de nos vedettes est né un spectacle à succès, qu'on ne se lasse pas de voir et revoir. On rit jusqu'à l'orgasme... Ils sont à L'Astral ce soir, soit dit en passant.

Le plus riche

Le point sur Robert de Fabrice Luchini. L'intelligence, l'humour et la littérature auront rarement fait aussi bon ménage, comme quoi l'humour intellectuel est possible. Le récit de sa rencontre avec Roland Barthes est un pur bijou.

Le défi relevé

L'hommage à RBO au Festival Juste pour rire. Ce n'était pas évident de faire un bien cuit à l'un des groupes les plus populaires des 20 dernières années. C'était réussi. On retient notamment la bouleversante performance d'André Sauvé en Monsieur Caron.

Les meilleures parodies

L'émission 3600 secondes d'extase. Si le concept de l'émission n'est pas toujours au point, les parodies de Marc Labrèche, elles, font fureur, entre autres sur le web. Ça manquait cruellement à notre télévision.

Le plus insolent

You've Been Pranked! Des Justiciers masqués. J'ai découvert ces joyeux fous par cette compilation de leurs exploits destinée au marché américain, et dans laquelle ils piègent les «grands» de ce monde: Sarah Palin, Nicolas Sarkozy, Steven Spielberg, Tiger Woods... Ou comment faire l'événement en faisant des mauvais coups.