Présenté cet été au Festival Montréal complètement cirque, le spectacle iD du Cirque Éloize triomphe à Toronto, en ouverture de la saison du nouveau Sony Centre, qui rouvre après deux ans de travaux. Les critiques publiées jusqu'à présent dans la Ville Reine sont dithyrambiques.

Publié le 7 oct. 2010
Éric Clément LA PRESSE

Dans un article du Globe and Mail qui donne «10 bonnes raisons» d'aller voir le spectacle, la journaliste Paula Citron écrit que le Cirque Éloize est «un des trésors nationaux du Canada». Mme Citron applaudit la performance du cirque montréalais dans pratiquement tous les domaines. Elle a adoré la contorsionniste Leilani Franco, le trampomur imaginé par Krzysztof Soroczynski, la mise en scène et la création de Jeannot Painchaud, cofondateur de la troupe, la musique de Jean-Phi Goncalves et Alex McMahon, et les sons urbains de Jacques Poulin-Denis.

Gloria Martin, de 680News, écrit sur le site internet de la radio que les spectateurs ont été «éblouis» par le spectacle «explosif» du Cirque Éloize à la chorégraphie «hypnotique». Richard Ouzounian, du Toronto Star, donne quatre étoiles sur quatre à iD, ajoutant qu'il ne peut exister spectacle «plus époustouflant, plus renversant et plus spectaculaire».

Christopher Hoile, sur EyeWeekly.com, va jusqu'à comparer le spectacle du Cirque Éloize à celui du Cirque du Soleil, Banana Shpeel, également à l'affiche à Toronto: «Tandis que Banana Shpeel du Cirque du Soleil présente beaucoup d'échanges entre clowns et pas assez d'action, iD du Cirque Éloize montre de l'action en permanence, sans discours ni clowns.»

Le site Theatromania parle d'une troupe de cirque «sensationnelle» qui a contribué à rendre la réouverture du Sony Centre for the Performing Arts complètement «folle»: «Tous les artistes du spectacle sont incroyablement talentueux et forts, estime la critique du site, qui lui donne quatre étoiles et demi sur cinq. Le public était une mer de «Oh» et de «Ah» durant tout le spectacle.»

iD est à Toronto jusqu'à samedi. La troupe partira ensuite en tournée en France et en Belgique pour les mois de novembre, décembre et janvier.