On peut dire que le comédien Paul Ahmarani se plaît dans la diversité. Après avoir campé un bon toutou dans Le chien, d'après le roman de Mikhaïl Boulgakov (au Prospero l'hiver dernier) pour ensuite monter dans l'aventure du Woyzeck de Brigitte Haentjens (à l'Usine C en mars), il défend cet été un rôle complètement différent. "Je n'ai pas souvent joué la comédie. Et pourtant, dans la vie, je suis quelqu'un de très rigolo!" clame celui qui nous a quand même bien fait marrer dans les bureaux brun-beige de La Job.

Mis à jour le 20 juin 2009
Sylvie St Jacques LA PRESSE

Pour sa première saucette au théâtre d'été, Ahmarani jouera l'entomologiste gai des Papillons de nuit de Michel Marc Bouchard, qui occupe la scène du tout nouveau Cabaret Mouillepied de Saint-Lambert.

"Cette pièce d'été a été écrite au début des années 90. Elle met en scène des personnages rigolos aux prises avec la peur de l'engagement, d'où la métaphore des papillons de nuit qui meurent après s'être reproduits", évoque le comédien, qui joue aux côtés de Josée Beaulieu, Sophie Stanké, Roc Lafortune et Jocelyn Blanchard, sous la direction d'André Montmorency.

Le pendant féminin du personnage joué par Ahmarani est rendu par Sophie Stanka, qui se glisse dans la peau d'une écumeuse de bar. Leur cohabitation dans un chalet est perturbée par l'arrivée de deux voleurs (Roc Lafortune et Jocelyn Blanchard) qui fait débouler les quiproquos et les revirements inattendus...

"Ça m'intéressait de travailler dans un autre genre de théâtre, de voir un peu ce que les vieux de la gang, les gens de la gang de Filiatrault, avaient à m'apporter comme expérience."

***

Les papillons de nuit, jusqu'au 20 août au Cabaret Mouillepied de Saint-Lambert.