Le passage de l'humoriste Dieudonné au Théâtre Corona n'est pas passé inaperçu hier.

LA PRESSE

Peu avant la représentation, une quinzaine de militants se sont mêlés aux spectateurs pour protester contre la venue de l'humoriste et contre sa proximité perçue avec l'extrême droite française.

«Ici comme ailleurs, le fascisme ne passera pas», pouvait-on lire sur une banderole.

L'un des militants, Alexandre Marcotte, a expliqué que la manifestation réunissait des membres de deux ou trois groupes différents.

«On est antisionistes et antifascistes, mais l'antisionisme que l'on propose, ce n'est pas l'antisémitisme», a-t-il déclaré.

Pierre Falardeau était aussi sur les lieux, mais à titre de simple spectateur: «Je viens voir le show, je n'ai rien à foutre du reste, a-t-il dit. «Dieudonné» est boycotté en France et se fait accuser de tout, tout le temps.»