Le spectacle Traces des 7 doigts de la main sera de retour au théâtre Corona, à Montréal, ce printemps. Mais ce sera une toute nouvelle troupe qui sera sous les feux des projecteurs.

Mis à jour le 10 mars 2009
LA PRESSE CANADIENNE

Les cinq artistes qui avaient originellement monté Traces ont décidé de passer le flambeau. Ils étaient en tournée depuis trois ans pour présenter leur travail.

Les cinq nouveaux membres du collectif sont tous des artistes multidisciplinaires, dans la vingtaine, formés à l'École nationale de cirque de Montréal. Il s'agit d'Antoine Auger, Antoine Carabinier-Lépine, Geneviève Morin, Philip Rosenberg et Nael Jammal.

Traces transporte le spectateur dans un abri de fortune, fait de toile et de ruban adhésif, où une catastrophe menace cinq personnages.

Face à ce désastre imminent, ces derniers voient la création comme le seul antidote à la destruction. Leurs corps sont ainsi projetés sur scène, vecteurs de leurs impulsions créatives et de leurs désirs, exprimés à travers la musique, le chant, le dessin, et bien sûr, les acrobaties de haute voltige.

Chaque moyen d'expression leur donne une chance de laisser une dernière marque, de laisser leurs Traces.

Le spectacle sera présenté au théâtre Corona, à Montréal, à partir du 19 mars. La troupe partira ensuite en tournée. Des représentations sont déjà prévues en France, en Espagne et en Australie.