Stéphane Tétreault, le jeune violoncelliste montréalais de 18 ans qui se produisait jusqu'à récemment sur un instrument unanimement considéré comme insatisfaisant, a maintenant entre les mains un violoncelle digne de son immense talent: un Stradivarius de 1707 évalué à 6 000 000$ et ayant appartenu à Bernard Greenhouse. M. Greenhouse fut membre fondateur du Trio Beaux-Arts en 1955 et en demeura le violoncelliste jusqu'en 1987. Il est décédé le 13 mai dernier à 95 ans.

Mis à jour le 24 janv. 2012
Claude Gingras LA PRESSE

Comme nombre de ces instruments très rares, le «Strad» acheté à la famille Greenhouse par un marchand de Boston porte un nom, «Comtesse de Stainlein», dont on ignore cependant l'origine. Il portera peut-être, un jour, un autre nom de femme puisqu'il a été acquis par une mécène montréalaise qui, pour l'instant, préfère conserver l'anonymat.

L'instrument est prêté pour une période de temps indéterminée au jeune Tétreault, qui en a fait l'essai vendredi dernier à la demeure de sa bienfaitrice. Il l'utilisera sans doute pour son récital du samedi 4 février, 14h30, au Théâtre Outremont, présentation de Daniel Poulin, ainsi que pour son exécution du Concerto de Dvorak avec l'Orchestre Métropolitain, six fois en avril.

Cette semaine

À la Grande Bibliothèque, mardi, 18h30: un groupe de musique de chambre de l'OSM, avec la pianiste Louise-Andrée Baril et le lecteur James Hyndman, dans un programme de musique (Fauré, Clermont Pépin) et poésie (Nelligan, Saint-Denys-Garneau). En début de concert: création d'une pièce de Régis Campo.

Jeudi, 19h30, à la Maison symphonique: l'Orchestre Métropolitain et l'Ensemble Kleztory, dir. Aïrat Ichmouratov, dans un programme intitulé Fraternité cosmopolite.

Jeudi également, ainsi que vendredi et samedi, 19h30, et dimanche, 14h, Pollack Hall: Don Giovanni, de Mozart, par l'Atelier d'opéra de McGill. Mise en scène: Patrick Hansen.

Jeudi encore, 20h, au Conservatoire, le Quatuor Molinari, présentation de la SMCQ, joue Palmieri, Sokolovic, Boudreau et Nicolas Gilbert. Celui-ci fait créer sa nouvelle oeuvre, Thomas devant la fontaine éteinte, par le Quatuor Bozzini le lendemain, vendredi, 20h, à la Chapelle historique du Bon-Pasteur.

Dimanche, 15h30, salle Bourgie: remise annuelle des Prix Opus. On en compte 28 cette année. Le même après-midi, 15h, à l'église des Saints-Anges de Lachine: l'Orchestre symphonique du Conservatoire, dir. Raffi Armenian, dans le Concerto pour orgue de Poulenc et la Symphonie concertante pour violoncelle de Prokofiev. Gabrielle Tessier à l'orgue, Thomas Chartré au violoncelle.

À Trois-Rivières

L'Orchestre symphonique de Trois-Rivières et son chef Jacques Lacombe donnent la première canadienne de la Symphonie n° 1 de Kurt Weill samedi soir. L'OSTR bénéficie à cette occasion de l'aide financière de la Kurt Weill Foundation for Music, de New York. Par ailleurs, le prochain Concours de l'OSTR sera consacré aux vents et aux percussions et se tiendra les 9, 10 et 11 mars. Date limite d'inscription: 13 février.

Le Met-radio

Aux radiodiffusions en direct du Metropolitan samedi, 12h, à Radio-Canada: Tosca, de Puccini, avec Patricia Racette, Marcelo Alvarez et James Morris. Au pupitre: Mikko Franck.