Le ministère de la Culture chinois a ordonné à des sites de téléchargement musicaux de retirer des morceaux de Lady Gaga, Katy Perry, du groupe Backstreet Boys et d'autres grandes vedettes de la chanson d'ici deux semaines sous peine de sanctions.

Mis à jour le 26 août 2011
ASSOCIATED PRESS

Le ministère a publié une liste de 100 chansons, incluant Judas de Lady Gaga et Last Friday Night de Katy Perry, qui devront impérativement disparaître de l'Internet en Chine.

Ces pièces n'avaient pas été préalablement soumises au gouvernement en vue du processus - obligatoire - de sélection, soutiennent les autorités.

Six chansons tirées de l'album Born This Way, de Lady Gaga et la balade I Want It That Way, que les Backstreet Boys ont sortie il y a 12 ans, sont également visées.

Des dizaines de chansons pop en provenance de Hong Kong et de Taïwan ainsi que quelques chansons occidentales à succès risquent également de passer à la trappe.

Le ministère de la Culture a déclaré que cette mesure était destinée à préserver la «sécurité culturelle nationale» de la Chine.

Les sites internet visés ont été avisés le 19 août qu'ils avaient jusqu'au 15 septembre pour s'«autocorriger» en supprimant les chansons.

Le gouvernement chinois surveille étroitement le contenu des produits culturels provenant de l'étranger afin de s'assurer que ceux-ci ne contiennent pas de messages ou de commentaires qui vont à l'encontre de la politique officielle du Parti communiste chinois.

La présentation de spectacles n'échappe pas à cette supervision gouvernementale - surtout depuis que la chanteuse islandaise Björk s'est écriée «Tibet!» après avoir interprété la chanson Declare Independence lors d'un concert à Shanghai en 2008.