Les chefs de Québec solidaire, Amir Khadir et Françoise David, et le péquiste Yves-François Blanchet ne reculent pas. Ils accepteront de collaborer gratuitement à la nouvelle version québécoise du Huffington Post (HP), malgré les critiques de certains médias et commentateurs.

Mis à jour le 21 déc. 2011
Paul Journet LA PRESSE

«On fait de la politique. Notre but, c'est que nos idées circulent», a justifié mardi en début de soirée Christian Dubois, attaché de presse du député Khadir.

Mardi après-midi, Québec solidaire disait encore «réévaluer» sa collaboration. Dans les derniers jours, d'aucuns se sont demandé pourquoi un parti de gauche contribuerait gratuitement à un site qui sert à enrichir son propriétaire, la multinationale américaine AOL. Autre crainte des solidaires: qu'on les accuse de concurrencer des journalistes pigistes qui se démènent pour vivre de leur plume.

L'hiver dernier, AOL a acheté HP pour 315 millions. Ses quelque 9000 collaborateurs bénévoles n'ont pas reçu d'argent. Ils ont intenté une poursuite. La Newspaper Guild, un syndicat, demande depuis aux scribes du HP d'exiger une rémunération.

M. Dubois rappelle toutefois que les deux chefs ne produiront pas de contenu exclusif pour le site. Mme David relaiera entre autres du contenu de son blogue. M. Khadir, lui, «n'a pas le temps d'alimenter un blogue». Il diffusera des communiqués et d'autres textes.

Lien direct

Yves-François Blanchet renchérit. Il ne voit pas de différence entre sa future collaboration au HP Québec et les lettres d'élus publiées gratuitement dans les quotidiens comme La Presse ou Le Devoir.

Il prévoit pondre des textes inédits. «Ça me permettra d'élaborer ma pensée, au-delà d'une citation de quelques lignes qui peut m'être attribuée dans un article. Je veux m'adresser directement aux gens, sans le filtre des médias», dit-il.

Le péquiste ajoute que si une telle tribune lui était offerte par Gesca ou Quebecor, il offrirait aussi ses textes gratuitement.

Son collègue Bernard Drainville et l'ex-péquiste Pierre Curzi ont également été sondés. M. Drainville ne pouvait pas répondre à nos questions mardi. Au bureau de M. Curzi, ancien président de l'UDA et défenseur du droit d'auteur, on a indiqué que le député prendrait une décision en janvier, sans vouloir donner plus de détails.

Le HP Québec voudrait accueillir des politiciens de tous les partis, assure son éditeur, Patrick White. Le site doit être en fonction d'ici à la fin du mois de janvier.

Il dit compter «des dizaines de blogueurs». Steven Guilbeault, Evelyne de la Chenelière, Nor­mand Baillargeon, Charlotte Laurier et Djemila Benhabib figureraient parmi eux, selon le site Projet J.

M. White assure que, con­trairement aux blogueurs, les journalistes qui contribuent au site «seront rémunérés pour leurs articles».