L'écrivain et éditeur Victor-Lévy Beaulieu donne son appui au Bloc québécois au cours de la présente campagne électorale et invite la population à le faire, puisqu'à ses yeux, le Bloc est le seul parti à défendre l'identité québécoise.

Mis à jour le 25 sept. 2008
LA PRESSE CANADIENNE

L'auteur indépendantiste soutient que si l'on vote pour Stephen Harper, on vote pour un gouvernement de droite qui est «l'envers de ce que les Québécois sont». Il ajoute qu'il fait du Canada anglais un peuple guerrier, fondamentaliste et punitif, ce qui ne correspond pas aux valeurs des Québécois.

Victor-Lévy Beaulieu dit faire confiance à l'intelligence des Québécois pour découvrir qu'un vote pour les conservateurs est un empêchement à être un peuple, une nation, rejetant en même temps la reconnaissance de la nation québécoise définie par Stephen Harper. Il soutient que cette reconnaissance est de la «frime» et qu'elle ne veut rien dire.

Quant au chef libéral qui se décrit comme un nationaliste québécois, VLB estime que Stéphane Dion aura fait la «meilleure farce depuis le début de la campagne électorale». L'écrivain rappelle que M. Dion est l'auteur de la loi sur la clarté référendaire, une loi, selon lui, antiquébécoise et antidémocratique. À ses yeux, cette étiquette ne sert qu'à acheter des votes.