L'auteur-dessinateur québécois Guy Delisle a remporté dimanche le prix remis au meilleur album décerné par le prestigieux festival de la bande dessinée d'Angoulême.

LA PRESSE CANADIENNE

M. Delisle a obtenu le Fauve d'or pour l'album Chroniques de Jérusalem paru aux éditions Delcourt.

L'artiste y raconte son séjour qu'il a fait dans la ville sainte de trois religions alors que sa conjointe travaillait pour une organisation internationale. Il décrit sur un mode intimiste sa vision du conflit israélo-palestinien.

Selon le blogue du festival qui retransmettait en direct la cérémonie des récompenses, Guy Delisle a été très ému d'avoir été récompensé, affirmant qu'il s'agissait «d'un très grand honneur pour (lui, qui) fait son petit effet».

Il s'est dit honoré d'obtenir ce prix alors que le président du jury était le grand auteur-dessinateur américain Art Spiegelman. Il a rappelé que sans le chef d'oeuvre de Spiegelman, Maus, il n'aurait sans doute pas fait ce genre de BD, une bande dessinée plus intimiste enracinée dans la vie quotidienne de l'auteur.

Guy Delisle a conclu son discours en remerciant les gens qui sont venus lui demander des dédicaces, particulièrement ceux qui ne lisent pas habituellement ce genre de littérature mais qui ont découvert un autre genre de BD.

Le Grand Prix du festival a été décerné au bédéiste français Jean-Claude Denis, auteur-dessinateur de la série Luc Leroi et de plusieurs autres «one shot» dans la collection Aire Libre.