Les créateurs du livre pour adolescents Ophélie, de l'auteure Charlotte Gingras et de l'illustrateur Daniel Sylvestre, ont reçu mardi le Prix du livre jeunesse des bibliothèques de Montréal.

Mis à jour le 20 oct. 2009
Sophie Ouimet-Lamothe LA PRESSE

«Ce prix me touche particulièrement, parce qu'il m'a été accordé par des passeurs de livres», a dit l'auteure. En effet, les oeuvres finalistes ont été choisies par le personnel des 44 bibliothèques publiques montréalaises.

Ce n'est pas la première récompense pour l'auteure Charlotte Gingras, qui a notamment reçu deux fois le prix du Gouverneur général. Son roman Ophélie, publié aux éditions La courte échelle, raconte l'histoire d'une adolescente solitaire qui s'exprime en faisant des graffitis sur les murs la nuit. Dans un entrepôt abandonné qu'elle a découvert, elle fera la rencontre d'un autre jeune marginal et s'ouvrira à lui.

Le livre est raconté sous forme de journal intime et jalonné des dessins de l'héroïne, qui prennent forme sous le crayon de l'illustrateur Daniel Sylvestre.

Il s'agit de la quatrième présentation de ce prix, décerné à l'occasion de la Semaine des bibliothèques publiques de Montréal. La récompense? Un chèque de 2009$ (en référence à l'année de remise du prix, 2009), partagé entre les deux lauréats.