La très gentille Geneviève Guérard affrontait la redoutable Anne-France Goldwater (rebaptisée Goldfighter!), hier, lors de la finale du huitième Combat des livres chez Christiane Charette, sur la Première Chaîne de Radio-Canada.

Mis à jour le 19 mars 2011
Chantal Guy LA PRESSE

Mais il faut se méfier de l'eau qui dort, car cela n'a pas empêché Geneviève Guérard d'être habile stratège et de contribuer à l'élimination de Mère-Solitude d'Émile Ollivier, dignement défendu par Jici Lauzon. On aurait voulu la punir de cette manoeuvre, mais on n'a pas voulu «punir la littérature «. C'est donc L'homme blanc de Perrine Leblanc qui l'a finalement emporté, contre L'école des films de David Gilmour - et tout le monde a loué le talent et l'humour de maître Goldwater, la révélation de ce huitième Combat.

Patrick Lagacé, qui défendait Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer de Dany Laferrière et Djemilah Benhabib, qui luttait pour Le train pour Samarcande de Danielle Trussart, deux fortes têtes, sont les premiers à être tombés au combat, peut-être en s'envoyant trop d'uppercuts, ce qui était à prévoir... Cette année, le Combat a commencé dans l'affrontement pour se terminer dans le calme et la stratégie.