Signe de l'effervescence actuelle du milieu des arts plastiques au Québec, l'Association des galeries d'art contemporain (AGAC) organisera, le 13 décembre prochain, au Théâtre Rialto, son premier Gala des arts visuels, qui sera animé par le comédien amateur d'art Emmanuel Bilodeau.

Mis à jour le 3 nov. 2011
Éric Clément LA PRESSE

Un total de 15 prix et une bourse seront remis à cette occasion, notamment les prix Pierre-Ayot et Louis-Comtois que la Ville de Montréal décerne chaque année.

Déjà annoncée, la bourse de carrière Jean-Paul Riopelle du Conseil des arts et des lettres du Québec sera officiellement attribuée au peintre Pierre Blanchette ce soir-là. Les autres prix récompenseront notamment les meilleures expositions du Québec, le galeriste de l'année et le commissaire de l'année.

Les artistes sélectionnés ne seront connus que le soir du gala, sauf les finalistes des prix Pierre-Ayot et Louis-Comtois quibénéficient d'une exposition à la maison de la culture Frontenac du 6 décembre au 22 janvier.

Les gagnants seront choisis par un vote de quelque 800 personnes du milieu de l'art québécois. Le gala inclura des performances d'artistes et le public pourra y assister en réservant des billets (infos: www.agac.qc.ca).

En conférence de presse, le président de l'AGAC, le galeriste d'Art mûr, Réal Lanthier, a déclaré hier que «la culture carbure à la notoriété» et qu'il est donc important de reconnaître le travail des artistes visuels si l'on veut sensibiliser le public aux arts plastiques et «créer une demande».

«Aujourd'hui, quand on dit arts visuels, on pense à Riopelle, a dit M. Lanthier. Il faut amener les gens à connaître les artistes d'aujourd'hui. La société québécoise a beaucoup évolué. On nous a sensibilisés au bon vin et à la bonne bouffe. Il fallait un événement comme celui-ci pour mettre en lumière ce qui est le summum dans notre domaine.»