Le peintre indonésien Salim, élève de Fernand Léger, est décédé lundi à 100 ans à Paris, où il vivait et travaillait depuis le milieu du XXe siècle, a annoncé mercredi sa famille.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Né le 3 septembre 1908 sur l'île de Sumatra, Salim était parti à l'âge de 11 ans pour les Pays-Bas avant de s'installer à Paris à 20 ans pour étudier la peinture, notamment à l'Académie créée par le peintre cubiste Fernand Léger.

Militant de la cause nationaliste indonésienne, il multiplia ensuite les séjours dans son pays natal avant de s'installer après la Seconde Guerre mondiale en France, à Sète puis à Neuilly, près de Paris.

Ses oeuvres ont été exposées à Amsterdam, Paris, Genève ou Jakarta, où l'ambassade de France lui avait rendu hommage en septembre pour ses 100 ans.

«Même s'il habitait en Occident, il n'avait pas perdu ses racines orientales dans sa peinture», a commenté le conservateur indonésien AD Pirous, cité mercredi par le quotidien Kompas.

Les obsèques de Salim se dérouleront vendredi à Paris, a indiqué son fils.