Une femme à quatre pattes sur un lit, un homme derrière elle. Pratiquement nus. En pleine action. Haletante, la blonde platine regarde droit dans la caméra: «Ne manquez pas le nouveau spectacle de Mathieu Gratton, À la recherche de la femme imparfaite.» La vidéo est explicite, et tel est son but: annoncer en grande pompe le nouveau spectacle de l'humoriste, dans lequel il traite abondamment de sexualité.

Mis à jour le 19 janv. 2010
Sophie Ouimet-Lamothe LA PRESSE

Le recours à la nudité comme outil de promotion semble avoir gagné des adeptes au cours des derniers mois, qu'on pense à l'affiche osée de l'humoriste Dominic Paquet ou à la fausse vidéo sexuelle de l'Invincible Rémi-Pierre Paquin. Dans un autre registre, on a aussi vu, tout récemment, l'animatrice Catherine Pogonat poser flambant nue pour le calendrier de la chaîne ARTV.

Si certains ont salué l'audace de la campagne publicitaire de Mathieu Gratton, d'autres, il fallait s'y attendre, ont été choqués. Le site YouTube a retiré la vidéo grivoise dimanche midi, moins de 24 heures après sa mise en ligne. Néanmoins, on pouvait toujours voir la séquence de 30 secondes hier par le truchement du site internet de l'artiste. Et ce n'est pas fini: il s'agit de la première vidéo d'une séquence de cinq. La deuxième sera mise en ligne dès aujourd'hui.

«Je n'ai pas 300 000 $ de budget pour une campagne de télé, explique Mathieu Gratton, l'ex-conjoint de Patricia Paquin, joint hier par La Presse. Et si je l'avais, est-ce que je ferais une campagne comme tout le monde? J'aime faire les choses un peu différemment.»

L'humoriste affirme d'ailleurs qu'aucun «faiseur d'image» ne se cache derrière son geste. «J'assume l'entière responsabilité de mes actes, comme un grand garçon. J'aime mieux prendre des risques et faire à ma tête», dit-il, précisant que de toute façon, son budget ne lui aurait pas permis d'avoir recours à de tels services.

Dans son spectacle, Mathieu Gratton partagera la scène du Gesù, en février, avec la comédienne Karine Lagueux. Celle-ci incarnera ses nombreuses conquêtes. «Certains sketchs sont explicites, mais jamais vulgaires, explique l'humoriste. Ça va plus dans le burlesque sexuel.»

«Nu pour être nu»

Un autre humoriste, Dominic Paquet, a posé en costume d'Adam - ou presque - pour annoncer son deuxième spectacle. Sur l'affiche, rendue publique en décembre, on le voit émerger d'un oeuf, un cigare à la bouche pour tout vêtement. «Dominic Paquet voit le jour», peut-on y lire. L'idée: marquer le coup davantage que pour le premier spectacle, qui est passé un peu inaperçu malgré quatre nominations aux Olivier, en exploitant le thème de la renaissance.

Dominic Paquet affirme être à l'aise avec la nudité puisqu'il y a un concept derrière. «Ça ne me tentait pas d'être nu pour être nu», lance-t-il. Mais même si une publicité peut s'avérer efficace, ce n'est pas suffisant, selon lui. «Autant une publicité peut être marquante, rien ne vend plus qu'un numéro dans un gala. Il faut «performer» aussi, pour que les gens aient envie de nous voir», soutient l'humoriste.

Vidéo faussement chaude

En juin, le comédien et musicien Rémi-Pierre Paquin a alimenté les rumeurs sur l'internet en publiant une fausse vidéo osée pour faire mousser le vidéoclip d'une chanson de son groupe, Balboa. Dans la vidéo, on le voit à moitié nu en train d'embrasser une fille; les deux semblent passablement éméchés. La confusion a duré quelques jours: vraies images rendues publiques à son insu, ou coup publicitaire éclatant? On a appris finalement qu'il s'agissait d'une stratégie de marketing savamment orchestrée. Les images salaces constituent en fait le début du vidéoclip de la chanson Sans toi, tourné dans l'appartement de l'acteur, et réalisé par un des auteurs des Invincibles, Jean-François Rivard.

Le nu sur l'internet n'a pas besoin d'être osé pour exister. Il peut aussi être sobre, comme en témoigne la photo nue de Catherine Pogonat, animatrice de l'émission Mange ta ville, pour le calendrier de la chaîne ARTV. «C'est tellement beau et c'est tellement moins vulgaire que les photos qu'on voit de filles en bobettes, en G-string, en souliers à talons hauts», a-t-elle déclaré dans une vidéo diffusée sur le site internet de la chaîne. Poser dans le plus simple appareil était sa façon d'interpréter l'audace, qui représente la lettre «A» du sigle ARTV.