Les casques d'écoute utilisés avec les lecteurs MP3 peuvent créer des interférences avec les stimulateurs cardiaques et les défibrillateurs implantés dans la poitrine des patients pour contrôler leur rythme cardiaque et ils devraient être utilisés avec précaution, selon une nouvelle étude.  

Mis à jour le 9 nov. 2008
Sheryl Ubelacker LA PRESSE CANADIENNE

Des chercheurs américains ont testé des casques d'écoute pour huit différentes sortes de lecteurs de musique portables en les plaçant au-dessus de la poitrine de 60 patients portant un stimulateur cardiaque ou un défibrillateur.

Résultat: les casques d'écoute ont interféré avec les dispositifs cardiaques d'un patient sur quatre.

«Les casques d'écoute portables sont constitués de puissants aimants, a expliqué William Maisel, chercheur en chef de l'étude et docteur au Beth Israel Medical Center, à Boston. Et les patients qui ont un stimulateur cardiaque ou un défibrillateur ne devraient pas permettre qu'un casque d'écoute soit disposé près de leur dispositif.»

Mais selon le docteur Maisel, ces résultats n'indiquent pas que les personnes ayant des contrôleurs de rythme cardiaque doivent absolument se garder d'écouter de la musique avec un lecteur MP3.

Il a tout de même conseillé de garder les casques d'écoute à au moins trois millimètres des dispositifs cardiaques.

«Tant que vous gardez le casque d'écoute à une petite distance de la poitrine, il n'y a pas d'interférence», a expliqué le docteur Maisel, qui a présenté les résultats de l'étude, dimanche, lors d'une rencontre de l'American Heart Association, à La Nouvelle-Orléans, aux États-Unis.

Les chercheurs ont également mesuré la force du champ magnétique émis par les différents casques d'écoute. Ils ont observé que certains d'entre eux avaient des piles produisant des champs magnétiques 20 fois plus puissants que le minimum requis pour interférer avec les dispositifs cardiaques implantés.

Dans le cas des stimulateurs cardiaques, qui sont utilisés pour augmenter le rythme du coeur lorsqu'il est trop lent, les casques d'écoute peuvent changer le rythme du battement du coeur d'un patient.

Ainsi, en plaçant un aimant au-dessus du simulateur cardiaque d'un patient dont le coeur bat de manière tout à fait adéquate, il est possible de faire battre le coeur plus rapidement ou de manière irrégulière, a illustré le docteur Maisel.