Demain, cela fera un an que 253 employés du Journal de Montréal sont en lock-out. Et personne n'entrevoit la fin du conflit. Les deux parties s'entendent sur un seul point: l'impasse est totale.

Mis à jour le 23 janv. 2010
Louise Leduc LA PRESSE