Pour une rare fois depuis des mois, les élus du centre-ville se sont entendus à l'unanimité, sans se crêper le chignon, sur l'idée d'offrir 30 jours supplémentaires de piétonnisation rue Sainte-Catherine. Dès le 28 mai, il sera donc possible de descendre l'artère à pied sur une distance de 1,2 kilomètre, entre la rue Berri et l'avenue Papineau.

Sara Champagne LA PRESSE

Le maire de Ville-Marie, Benoit Labonté, a ajouté, au cours d'un entretien avec La Presse, que l'artère demeurera fermée aux automobilistes tout l'été, même au-delà de la fête du Travail, soit jusqu'au 9 septembre.

 

Dans un contexte où tous les arrondissements sont appelés à couper dans le gras afin d'équilibrer le budget central, Ville-Marie est parvenu à réserver une somme de 165 000$ pour rendre permanent le projet pilote de l'été dernier.

De cette somme, 45 000$ seront utilisés pour déployer les cadets affectés à la sécurité et 35 000$ serviront à installer la signalisation. À ce sujet, le chargé de communication, Jacques-Alain Lavallée, a précisé que la fermeture des rues aux intersections a été revue à la lumière des critiques de l'an dernier. Le reste de l'argent, soit 90 000$, sera accordé à la Société de développement commercial (SDC) du Village pour l'installation et l'aménagement des rues.

L'été dernier, certains commerçants ont enregistré une hausse allant jusqu'à 58% de leur chiffre d'affaires.

Un sondage commandé par la SDC a par ailleurs révélé qu'un répondant sur deux a déclaré avoir le goût de retourner plus souvent se balader dans la célèbre rue.

Outre le projet qui sera étendu sur 105 jours au lieu de 75, il est également prévu de permettre aux artistes de rue d'animer la rue Sainte-Catherine. Il y aura davantage de terrasses, et un pochoir géant sera dessiné sur toute la longueur du tronçon piéton. Les cadets auront pour leur part la délicate tâche de faire respecter le règlement piéton, souvent enfreint par les cyclistes, l'été dernier.

courriel Pour joindre notre journaliste: sara.champagne@lapresse.ca