La Presse est en lice pour deux prix Judith-Jasmin, un concours qui vise à récompenser les meilleures oeuvres journalistiques de l'année au Québec. Quatre artisans du quotidien de la rue Saint-Jacques se sont illustrés cette année dans les catégories Enquête et Grand reportage.

Publié le 19 nov. 2010
Daphné Cameron LA PRESSE

«Je me réjouis de ces nominations parce qu'elles rejoignent tout à fait des objectifs actuels de notre salle de rédaction, c'est-à-dire de faire des reportages d'envergure et des enquêtes percutantes», a déclaré hier, après l'annonce des finalistes, le directeur de l'information de La Presse, Mario Girard.

 

 

Cette année, les journalistes André Noël, Francis Vailles et Michèle Ouimet ont retenu l'attention du jury pour leur grande enquête sur l'agence de sécurité BCIA. Grâce au travail des reporters, le public a pu apprendre que l'ancien patron de la firme, Luigi Coretti, s'est servi des cadres de son entreprise pour verser des milliers de dollars au Parti libéral du Québec. Les lecteurs ont également découvert que M. Coretti avait sollicité l'aide de deux ministres pour obtenir un permis de port d'arme à feu et que les locaux du Service de police de la Ville de Montréal étaient surveillés par la firme sans l'approbation des élus.

«Le public ne soupçonne pas à quel point les enquêtes que mènent les journalistes sont une source de stress incroyable. On se remet en question, et on doute beaucoup. Et alors qu'on a l'impression d'avancer, on revient à la case départ. L'équipe qui a travaillé sur BCIA est composée de gens solides. Ce sont de grands journalistes», a souligné M. Girard.

Chantal Guy en Haïti

Dans la catégorie Grand reportage, Chantal Guy est en nomination pour le travail qu'elle a effectué dans les heures ayant suivi le séisme à Haïti.

«Chantal, en compagnie du photographe Ivanoh Demers, a accompli un travail extraordinaire, a affirmé M. Girard. Elle n'était pas préparée à vivre ce choc. Elle allait là pour accompagner l'auteur Dany Laferrière. Et puis, le drame est survenu. Son tact et sa plume ont donné des textes d'une intensité rare.»

Le concours est organisé par la Fédération professionnelle des journalistes du Québec. Les gagnants seront dévoilés au cours d'un gala le 27 novembre prochain.