Les Canadiens qui ont l'habitude d'être vaccinés contre la grippe devront dérouler leur manche à trois reprises cet automne: une fois pour la grippe «régulière» et deux fois pour la grippe A(H1N1).

Mis à jour le 29 juin 2009
Steve Reenie LA PRESSE CANADIENNE

Le docteur David Butler-Jones, qui dirige l'Agence de la santé publique du Canada, a affirmé, lundi, que réunir les deux vaccins dans un seul aurait ralenti la production. Les deux vaccins contre la grippe A(H1N1) devront être injectés dans l'intervalle d'un mois, a précisé le Dr Butler-Jones.

Le vaccin contre la grippe régulière n'offre pas de protection contre la grippe A(H1N1).

Le Canada a signé un contrat à long terme avec le géant pharmaceutique GlaxoSmithKline pour la production d'un nouveau vaccin contre la grippe A(H1N1) dès qu'il sera mis au point.

Le Dr Butler-Jones a également précisé qu'il faudra probablement attendre la fin du mois d'octobre pour la première ronde de vaccination, qui est volontaire.

Le ministère fédéral de la Santé a affirmé que les fabricants de vaccins devront fournir leurs résultats aux tests qui permettent de savoir si les vaccins provoquent une réponse immunitaire suffisamment forte. De plus, les fabricants devront également soumettre des plans «de surveillance» indiquant comment ils entendent s'assurer que des événements malencontreux ne surviennent pas en cas d'usage de leur vaccin à grande échelle.

En date du 26 juin, le Canada comptait 7775 cas confirmés de grippe A(H1N1). La plupart d'entre eux sont cependant des cas légers. Néanmoins, 22 personnes sont mortes au pays - dont 11 au Québec - et 496 autres ont été transportées à l'hôpital.

Par ailleurs, au Québec, les autorités de la santé publique rapportaient près de 200 nouveaux cas de grippe A(H1N1), lundi. Depuis le 26 juin, ce sont 197 nouveaux cas de grippe A(H1N1) qui ont été confirmés au Québec, portant le total à 2061 depuis la fin d'avril.