La publication d'un livre sur le scandale des commandites dont la sortie était prévue pour le 21 octobre - au beau milieu d'une possible campagne électorale fédérale - a été reportée en catastrophe, cette semaine, par la maison d'édition Les Intouchables.

Mis à jour le 11 sept. 2009
Hugo De Grandpré LA PRESSE

Jusqu'à mercredi après-midi, l'entreprise de l'éditeur Michel Brûlé affichait dans la section des ouvrages «à paraître» de son site web le titre : Le rouge et le noir : les secrets du Parti libéral du Canada, écrit par l'ancien directeur de la section Québec du PLC entre 1999 et 2001, Benoît Corbeil, et le chroniqueur, auteur et polémiste Normand Lester.

 

Sur la jaquette du livre, brièvement affichée sur le site, on pouvait voir les photos de l'ancien premier ministre Jean Chrétien et de son ministre des travaux publics, Alfonso Gagliano, sur un fond tapissé de billets de 20 $. Un prix d'achat avait déjà été déterminé : 24,95 $. Et le livre était annoncé sur le site de la librairie Renaud-Bray, en plus d'avoir déjà un nombre de pages prévues dans la banque de données des distributeurs de livres québécois : 160.

Néanmoins, après des appels téléphoniques de La Presse mercredi après-midi, toute mention de l'ouvrage a été retirée du site. Et en entrevue à La Presse hier, Michel Brûlé a affirmé que le projet avait été retardé et qu'il pourrait même ne jamais se concrétiser.

«À cause de la situation juridique dans laquelle on se trouve, ce livre-là demeure dans le domaine des intentions», a-t-il expliqué.

Hier, Benoît Corbeil, l'un des acteurs centraux du scandale des commandites, a fait remettre au 23 octobre les plaidoiries sur sa peine dans sa cause criminelle. Il fait face à des accusations de fraude et de trafic d'influence pour avoir demandé à un entrepreneur de verser 100 000 $ au Parti libéral, en échange de son aide pour acheter un terrain.

Michel Brûlé a précisé qu'en raison de ces délais, le projet, s'il voit le jour, ne se concrétisera pas avant mars 2010.

Il a cependant ajouté que s'il finit par être publié, le livre de MM. Lester et Corbeil contiendra sa part de révélations sur un épisode pourtant fort médiatisé de l'histoire politique canadienne.

«C'est beaucoup plus large que le scandale des commandites, a-t-il confié. Lui, il était directeur du Parti libéral au Québec, donc c'est beaucoup plus large que ça. Il fait des révélations sur son expérience comme directeur général du Parti libéral fédéral.»

Il a été impossible d'en savoir plus, M. Brûlé soutenant que le manuscrit était encore à un stade embryonnaire.

Du côté des auteurs, M. Corbeil s'est refusé à tout commentaire. Quant à Normand Lester, il a pris ses distances face au contenu publié sur le site web des Intouchables. «À la fois l'image et le titre ne correspondent à rien de ce sur quoi je travaille et je trouve cela surprenant que ça se soit retrouvé là», a-t-il tranché.

Michel Brûlé a confirmé l'explication. Il a soutenu que le titre et l'image n'étaient en fait qu'une ébauche publiée par erreur par un webmestre. Il a également affirmé n'avoir reçu aucune menace ou pression juridique de qui que ce soit.

Avec la collaboration de William Leclerc et Joël-Denis Bellavance.