Profitant de sondages favorables, le chef du Parti libéral, Michael Ignatieff, entreprendra une tournée de grande séduction de trois jours au Québec la semaine prochaine.

Mis à jour le 14 févr. 2009
Joël-Denis Bellavance LA PRESSE

M. Ignatieff profitera donc du congé parlementaire de la semaine prochaine pour se rendre à Québec lundi, à Trois-Rivières mardi et dans la région de Montréal mercredi, selon des informations obtenues par La Presse. Le chef libéral sera de retour à Ottawa jeudi afin de rencontrer le président des États-Unis, Barack Obama, qui effectue sa première visite officielle au Canada.

À Québec, le chef libéral rencontrera le maire Régis Labeaume afin d'être mis au parfum des dossiers importants de la région de la capitale nationale. Le Parti libéral n'a aucun député dans cette région.

M. Ignatieff compte aussi rencontrer le premier magistrat de Trois-Rivières, Yves Lévesque. Le quotidien Le Nouvelliste rapportait vendredi que M. Lévesque pourrait être intéressé à faire le saut en politique fédérale sous la bannière du Parti libéral aux prochaines élections. La rencontre de mardi pourrait permettre aux deux hommes de discuter de cette option.

Durant son passage dans la métropole, mercredi, M. Ignatieff participera à une table ronde avec les élus municipaux de la région de Brossard.

«M. Ignatieff accorde une très grande importance au Québec. Et il croit qu'une des meilleures façons d'être à l'affût des enjeux régionaux, c'est de rencontrer les élus municipaux. Il faut être à leur écoute», a déclaré un stratège libéral.

À chacun de ses arrêts, M. Ignatieff compte rencontrer les médias pour répondre à leurs questions. «Contrairement à M. Harper qui reste enfermé dans sa tour d'ivoire, M. Ignatieff se déplacera tout au cours de la semaine de relâche parlementaire afin de rencontrer les intervenants locaux et se rendra disponible aux médias», a ajouté le stratège libéral.

Le Parti libéral a vu ses appuis augmenter dans les intentions de vote depuis que Michael Ignatieff est à la barre du parti, selon plusieurs sondages. Un sondage CROP-La Presse publié le mois dernier révélait que le Parti libéral talonne maintenant le Bloc québécois dans l'électorat au Québec. Les troupes de Michael Ignatieff obtenaient 31% dans ce coup de sonde réalisé auprès de 1000 répondants contre 34% aux troupes souverainistes de Gilles Duceppe.

Les conservateurs de Stephen Harper devaient se contenter de 16% des appuis, soit à peine plus que les néo-démocrates de Jack Layton (15%).

En prenant les commandes du parti, en décembre, M. Ignatieff avait indiqué que la reconstruction de son parti au Québec était l'une de ses priorités. Au cours des dernières semaines, M. Ignatieff a notamment consacré beaucoup d'efforts à un rapprochement entre ses troupes au Québec et les libéraux provinciaux de Jean Charest. Les deux hommes se sont d'ailleurs parlé à quelques reprises depuis le début décembre.

Au dernier scrutin, le Parti libéral a remporté 14 des 75 sièges que compte le Québec à la Chambre des communes. Le Bloc québécois a continué de régner en maître dans la province en mettant la main sur 49 sièges. Le Parti conservateur a récolté 10 sièges, le NPD a conservé la circonscription d'Outremont et un député indépendant, André Arthur, a été réélu.