Le Bloc québécois dénonce à son tour la reconstitution historique pour souligner le 250e anniversaire de la bataille des Plaines d'Abraham. Trois cent militants du parti ont adopté samedi une résolution qui demande à la Commission des champs de batailles nationaux d'annuler l'événement controversé.

Mis à jour le 31 janv. 2009
Martin Croteau LA PRESSE

Réunis en Conseil général à Saint-Hyacinthe, les membres du Bloc ont débattu quatre propositions dénonçant la cérémonie, qui aura lieu l'été prochain. Ils ont finalement avalisé celle qui propose de d'annuler la reconstitution, et qui engage le parti à produire « des outils pédagogiques et publicitaires pour rappeler ce tournant important de l'histoire de la nation québécois qui explique encore aujourd'hui notre cheminement vers la souveraineté ».

Le chef Gilles Duceppe a qualifié la reconstitution d'événement « inopportun ».

Le Bloc joint donc sa voix au Parti québécois, ainsi qu'au cinéaste Pierre Falardeau, qui ont critiqué l'initiative de la Commission des champs de bataille nationaux. Ils s'offusquent de voir la commémoration donner un caractère festif à un événement qui marque la défaite des Français face aux Anglais. Cette bataille est encore vécue comme un traumatisme par une partie de la population québécoise.

Le premier ministre Jean Charest s'est aussi montré froid face à la présentation de l'événement, puisqu'il n'entend pas assister à la cérémonie.