Ottawa et Québec mettent l'épaule à la roue pour prolonger l'autoroute 5 vers le nord afin de mieux desservir les communautés voisines du parc de la Gatineau en Outaouais et dans l'espoir que cela donnera un coup de pouce à l'économie.

Mis à jour le 14 août 2009
LA PRESSE CANADIENNE

Les premiers ministres Stephen Harper et Jean Charest étaient vendredi dans la région de la capitale fédérale pour annoncer le début prochain des travaux d'un tronçon qui reliera Chelsea à Wakefield, en passant par La Pêche.

La nouvelle portion d'autoroute comportera deux voies dans chaque direction, sur 6,5 kilomètres. Elle coûtera 115 millions $, divisés à parts égales entre les gouvernements du Québec et du Canada.

Les travaux doivent commencer au début de l'année 2010, pour se terminer en 2012.

Lors d'un point de presse, Jean Charest a vanté la volonté politique de deux paliers de gouvernement en faveur de la région, en ayant recours à l'entente spéciale de partage des coûts pour les infrastructures pour la région de la Capitale Nationale.

«Le prolongement de l'autoroute 5 est un projet routier majeur pour les citoyens de l'Outaouais. Il contribue au développement social et économique de la région en plus de permettre une meilleure fluidité des déplacements pour les usagers», a-t-il insisté.

Son homologue fédéral Stephen Harper a pour sa part souligné que l'investissement créerait des emplois et améliorerait la qualité de vie et la sécurité de la population, qui croit très rapidement dans la région.

«Le prolongement de l'autoroute 5, le projet le plus important en infrastructure en Outaouais, va contribuer au développement économique de la région, créer des emplois bien rémunérés et grandement améliorer la qualité de vie et la sécurité des citoyens de l'Outaouais», a-t-il déclaré.

Le prolongement de l'autoroute 5 a été entrepris en 2007, avec la construction d'un tronçon de 2,5 km dans les environs de Chelsea. Ce chemin devrait être inauguré dans quelques semaines.

Un troisième tronçon d'un kilomètre devrait en outre être aménagé d'ici quelques années, au coût d'environ 20 millions $. L'avant-projet a été terminé et les travaux du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) ont débuté en juin dernier.

Au total, 162 millions $ auront été consacrés au prolongement de l'autoroute 5, qui relie le centre-ville d'Ottawa à celui de Gatineau jusqu'aux municipalités des collines de l'Outaouais, en banlieue.