Inculpé dans une affaire de vol qualifié, Dany Villanueva, frère de Fredy Villanueva, abattu lors d'une opération policière dans Montréal-Nord, a renoncé à son enquête préliminaire, hier, au palais de justice de Montréal.

Caroline Touzin LA PRESSE

Deux mois avant la mort de son frère, Dany, 22 ans, a été arrêté avec quatre autres jeunes hommes, puis accusé de vol qualifié commis avec une arme à feu au centre-ville de Montréal. Les cinq hommes de 19 à 22 ans ont renoncé à leur enquête préliminaire, hier, après que la Couronne eut modifié les trois accusations portées contre eux.

Après analyse au laboratoire balistique, l'arme du crime s'est avérée être une fausse arme. C'est pourquoi la Couronne a abandonné l'un des chefs d'accusation - avoir occupé un véhicule automobile où les accusés savaient être en présence d'une arme à feu. Les deux autres chefs ont été modifiés. Les cinq jeunes hommes sont maintenant accusés d'avoir utilisé une fausse arme lors de la perpétration d'un vol qualifié le ou vers le 18 juin 2008.

Dany Villanueva et trois des coaccusés retourneront en cour le 10 septembre. Dany Villanueva, Bayron Alexis Clavasquin Padilla, Peterson François et Jose Miguel Aguilar Medrano sont en liberté sous caution en attente de la suite du processus. Le cinquième accusé, Russel Similome, est détenu.

Dany Villanueva a des antécédents judiciaires. En avril 2006, il a reconnu sa culpabilité à plusieurs accusations, dont certaines liées à une fréquentation des gangs de rue. Il avait alors admis s'être trouvé dans la voiture de son père en possession d'un pistolet de calibre 22. Il avait également reconnu avoir bousculé un adolescent de 14 ans et lui avoir volé une chaîne au cou parce que celui-ci, avait-il déclaré à l'époque, lui devait de l'argent. La victime avait plutôt qualifié l'agression de «taxage».

Durant la même période, Dany Villanueva s'était fait épingler dans un véhicule en compagnie de quatre autres hommes et plusieurs armes. Quatre complices portaient des foulards rouges, traditionnellement associés au gang de rue des Bloods. Villanueva était le seul qui n'en portait pas. Le juge Louis Legault, qui entendait cette affaire, a indiqué qu'il n'y avait «aucune preuve» que Villanueva faisait partie d'un gang, mais il a indiqué qu'il avait «frayé» avec des membres de gangs de rue.

Dany Villanueva avait rassuré le magistrat en déclarant que sa famille allait déménager loin de Montréal-Nord. Le juge avait approuvé, signalant qu'il était préférable pour lui de «sortir» du milieu des gangs de rue. Villanueva avait été condamné à 11 mois de prison et deux ans de probation. C'est à ce moment-là que sa famille a déménagé à Repentigny. Le 18 juin 2008, lorsqu'il a été arrêté de nouveau dans l'affaire du vol qualifié, Dany Villanueva a aussi été accusé d'avoir brisé l'ordonnance de probation qui l'empêchait de communiquer avec des personnes qui, à sa connaissance, avaient des antécédents judiciaires ou étaient des membres d'un gang de rue.

Même si leur famille avait déménagé, les frères Dany et Fredy Villanueva fréquentaient toujours Montréal-Nord l'été dernier. Le 9 août, deux policiers ont interpellé six jeunes, dont les deux frères, qui jouaient aux dés dans un parc du quartier. Fredy Villanueva a été atteint mortellement par balle durant l'opération policière. Selon l'enquête de la Sûreté du Québec qui a été menée à la suite de sa mort, les policiers ont décidé ce soir-là d'appliquer à la lettre le règlement municipal qui interdit les jeux de hasard dans les parcs.

Dans le rapport d'enquête de la SQ, il est également noté que le policier Jean-Loup Lapointe avait reconnu dans le groupe Dany Villanueva, membre d'un gang de rue. Fredy se serait interposé entre son frère Dany et les policiers qui voulaient l'interroger. Aucune accusation criminelle n'a été portée contre les deux policiers impliqués dans l'événement. Quant à l'enquête publique du coroner Robert Sansfaçon, qui doit faire la lumière sur les causes et les circonstances de la mort de Fredy Villanueva, elle est suspendue au moins jusqu'à l'automne.