La Coalition québécoise sur la problématique du poids participera lundi au premier d'une série de recours contre des entreprises, qui selon l'organisme, effectuent des offensives publicitaires en ciblant les enfants.

Mis à jour le 24 janv. 2009
LA PRESSE CANADIENNE

Le procès intenté par l'Office de la protection du consommateur contre la division Vachon de Saputo vise une campagne de promotion du gâteau Igor. En 2007, 230 centres de la petite enfance du Québec avaient reçu des articles promotionnels comme des CD, des affiches, des autocollants, des échantillons et des coupons de réduction.

La directrice de la Coalition, Suzie Pellerin, explique l'implication de son organisme dans ce débat publicitaire en indiquant que la publicité fait partie des cinq causes responsables de l'obésité chez les enfants.

La Coalition espère que Saputo sera reconnu coupable et que les secteurs alimentaire et publicitaire deviennent du coup plus responsable à l'égard des enfants.

Suzie Pelletin considère que cette cause met aussi en lumière les limites de l'Office de la protection du consommateur qui n'avait pas intenté de poursuites depuis des années.

La Coalition québécoise sur la problématique du poids a l'intention de mener à terme d'autres plaintes contre les dépositaires des marques Lucky Charms et Smarties, de même que les chaînes Burger King et McDonald.