À la suite de la campagne menée par Isabelle Gaston, le ministre de la Justice, Jean-Marc Fournier, bonifie de 500 000$ le régime d'indemnisation des victimes d'actes criminels.

Mis à jour le 22 mars 2012
Paul Journet LA PRESSE

On augmentera entre autres le remboursement des frais funéraires et les indemnités forfaitaires offertes aux parents de victimes (de 2000$ à 10 000$). Le nettoyage de la scène de crime sera aussi remboursé. Québec souhaite en outre qu'Ottawa change le régime d'assurance emploi pour offrir une prestation-compassion aux parents de victimes. M. Fournier a avoué qu'il a été incité à bouger à cause de la campagne menée par Mme Gaston, dont les deux enfants ont été tués par son ex-conjoint Guy Turcotte.

Plus de 32 000 signatures ont été amassées pour appuyer les demandes de Mme Gaston. Elle voulait aussi qu'on considère les parents comme des victimes, un pas que n'a pas voulu franchir M. Fournier. Cela aurait coûté trop cher, a-t-il expliqué.