Le premier ministre Jean Charest a demandé aujourd'hui au ministre de la Famille Tony Tomassi de quitter ses fonctions ministérielles et de se retirer du caucus libéral.

Daphné Cameron LA PRESSE

Le chef du gouvernement du Québec a pris cette décision après avoir été informé que M. Tomassi avait utilisé une carte de crédit appartenant à la compagnie de sécurité BCIA alors qu'il était député.

«C'est un fait troublant qui soulève des questions», a affirmé M. Charest lors d'un point de presse convoqué à la dernière minute en fin d'après-midi. «Comme premier ministre du Québec et chef du gouvernement je ne peux accepter une telle situation.»

Le chef libéral, qui s'est dit «attristé» par cette révélation, a précisé que le dossier avait été transmis à la Sûreté du Québec afin de «faire la lumière sur ces faits».

Rappelons que La Presse a révélé ce matin que le patron de l'agence de sécurité BCIA, Luigi Coretti, s'est servi de ses cadres pour verser des milliers de dollars au Parti libéral du Québec (PLQ) et rendre service à son ami, le député Tony Tomassi. Sept anciens cadres de l'agence qui ont parlé à La Presse sous le sceau de la confidentialité ont affirmé que M. Coretti leur avait donné des billets pour participer à des activités de financement du PLQ en 2007 ou en 2008.

C'est la ministre de l'Immigration, Yolande James, qui reprendra les rênes du ministère de la Famille.

Au cours des dernières semaines, M. Tomassi a été vertement critiqué par l'opposition dans le cadre de son travail au sein de ce ministère, plus particulièrement dans le dossier des places en garderie. L'ex-ministre aurait attribué au moins une soixantaine de places à des garderies privées par des proches ou des donateurs du Parti libéral, selon une compilation fournie par le ministère.