Il n'y a aucun obstacle sur le chemin du premier ministre Jean Charest s'il désire lancer le Québec en campagne électorale. Le dernier sondage CROP montre que la popularité du chef libéral atteint un nouveau sommet - un feu vert qui s'ajoute aux intentions de vote et à la satisfaction à l'endroit de son gouvernement.

Denis Lessard LA PRESSE

Dans son enquête du 18 au 28 septembre, réalisée pour La Presse, CROP observe que désormais 41% des Québécois estiment que des trois chefs de parti, M. Charest reste le leader qui ferait «le meilleur premier ministre du Québec». Il s'agit d'une hausse de deux points par rapport à l'enquête d'août. Depuis un an, la cote personnelle de M. Charest a constamment monté, passant progressivement de 19 à 41%.

À l'inverse, celle de ses adversaires piétine. Mario Dumont est à 16%, en hausse de deux points lui aussi, mais il est tout de même deux fois moins bien vu qu'en septembre 2007, quand 29% des gens voyaient en lui le meilleur premier ministre. Pauline Marois est mieux perçue que l'adéquiste, mais stagne autour de 31%.

Pour Claude Gauthier, le vice-président de CROP, les libéraux ont tout ce qu'il faut pour déclencher des élections générales et les remporter avec un mandat majoritaire.

«C'est très tentant pour M. Charest. Mais si le gouvernement déclenche les élections, il doit avoir une raison. Cela risque d'être mal reçu de la population, tout de suite après un scrutin fédéral», a observé le sondeur. «Si M. Harper obtient un gouvernement majoritaire, il pourrait demander un mandat plus fort, plus net Cela pourrait mieux passer», a-t-il résumé.

Si des élections avaient eu lieu cette semaine, le PLQ aurait obtenu 41% des suffrages après répartition proportionnelle des 9% d'indécis, une baisse d'un point par rapport au mois précédent. Le PQ reste au même niveau, à 32%; loin derrière, on retrouve l'ADQ, à 16%. Fait significatif, a observé M. Gauthier, le PLQ est désormais à égalité avec le PQ chez les francophones, avec 35% d'appuis, comparativement à 37% pour les troupes de Pauline Marois. L'ADQ traîne la patte avec seulement 18% des intentions de vote des francophones.

Par région, le coup de sonde est aussi révélateur, et tend à confirmer les sondages internes des libéraux, qui montrent que la baisse de l'ADQ profite au PQ dans la couronne nord de Montréal et sur la Rive-Sud, et aux libéraux dans la région de Québec. Le PQ est passé de 31 à 38% dans la couronne nord en un mois - les libéraux sont passé de 45 à 42% dans cette région. L'ADQ a baissé de 19 à 15%. Dans la région de Québec, les libéraux reprennent du poil de la bête, à 43%, quatre points de plus qu'il y a un mois. Les péquistes grimpent de trois, à 29%, tandis que les adéquistes glissent de 26 à 22% dans leur château fort de la capitale. Dans l'île de Montréal, le PLQ domine encore avec 48% d'appuis, comparativement à 26% au PQ et un famélique 11% à l'ADQ.

Pour Claude Gauthier, Jean Charest fait recette en courtisant l'électorat nationaliste, jusqu'ici proche du PQ et de l'ADQ. Il s'impose comme «le meilleur défenseur des intérêts du Québec» et prive ses rivaux d'appuis qui, historiquement, échappaient aux libéraux.

La satisfaction à l'endroit du gouvernement reste au zénith, à 61%, le même niveau que le mois précédent. À l'exception d'une enquête mensuelle, en mars dernier, la satisfaction est en progression constante depuis un an.

Rappelons que ce sondage a été réalisé auprès de 1000 Québécois entre le 18 et le 28 septembre 2008. Sa marge d'erreur est de 3 points de pourcentage, 19 fois sur 20. Elle augmente pour les sous-groupes de l'échantillon.

SONDAGE CROP LA PRESSE

LE MEILLEUR PREMIER MINISTRE DU QUÉBEC

JEAN CHAREST

41 %

PAULINE MAROIS

31 %

MARIO DUMONT

16%

AUCUN 5%

NSP 6%

ÉVOLUTION DES INTENTIONS DE VOTE CHEZ LES FRANCOPHONES

(Après répartition proportionnelle)

PLQ 18-28 septembre 2008 35 %

14-24 août 2008 35 %

PQ 18-28 septembre 2008 37 %

14-24 août 2008 38 %

QS 18-28 septembre 2008 5 %

14-24 août 2008 4 %

ADQ 18-28 septembre 2008 18 %

14-24 août 2008 18 %

PV 18-28 septembre 2008 5 %

14-24 août 2008 4 %

MÉTHODOLOGIE DU SONDAGE: Ce sondage a été réalisé auprès de 1000 Québécois du 18 au 28 septembre 2008 dans le cadre d'un sondage omnibus CROP-express pour le compte de La Presse. Il est précis à 3 points près, 19 fois sur 20. Rappelons que la marge d'erreur augmente lorsque les résultats portent sur des sous-groupes de l'échantillon.